14/12/2007

datA @ Recyclart

data

datA @ Recyclart

 

Il y a des jours comme ça où les astres semblent s’aligner et s’associer pour ne pas vous laisser tranquille. Le samedi 24 novembre était un de ces jours-là. Impossible d’y échapper, impossible de passer ce samedi soir peinard. Pour mon plus grand plaisir.  A 20h le concert des canadiens de The New Pornographers confirme qu’une excellente soirée commence toujours mal… Ensuite, il y a avait de l’alternative, une fête d’anniversaire ou une pendaison de crémaillère… Seulement voilà, suite à quelques paroles dans le vent, depuis une certaine soirée de juillet, cela faisait quelques mois qu’un ami me sciait les côtes, me rabattait les oreilles pour revoir le dj datA dès qu’il serait de retour en Belgique… Cet ami, c’est Romain Dupont et cette soirée…était magnifique. 

 

Je restais depuis quelques temps sur certaines appréhensions envers le Recyclart néanmoins mes doutes furent rapidement pulvérisés par l’organisation de la soirée « Buzz On Your Lips ». Enfin peut-être est-ce aussi l’envie de revoir datA qui donne des ailes…

 

Arrivé à minuit dans une salle loin d’être remplie, j’avais encore quelques doutes sur le public présent à cette soirée. Des junkies ? Des gamines Electro-style ? Et là, c’est ma première surprise de la soirée, il y a aussi des gens « normaux » et super sympa qui fréquente le Recyclart ! Quel plaisir !

On est loin, très loin, à des années lumières même, de l’ambiance horrible et superficielle des boîtes de nuit bruxelloise. Ici, des jeunes gens, en grande majorité masculins, loin des standards de la « branchitude », juste une bière et éventuellement un joint à la main. Tous ayant comme point commun d’être venu dans la seule perspective d’écouter et de se trémousser sur de l’Electro. Et pour la première fois, je me sens comme un poisson dans l’eau (ou dans la bière) au Recyclart.

Loin de l’attitude drague des boites de nuit, les phrases qui atterrissent le plus souvent  dans mes oreilles sont du genre « A ta santé mec » «  Je peux tirer une taffe ? Ouais tu peux même le finir » « Je vais pisser » « Tiens, voila une bière » « J’en peux plus ». « Woohoooo ».

Et puis ça permet aussi d’écraser les préjugés : des sorteurs sympas ça existe, des vestiaires qui ne perdent pas les manteaux aussi, et des bières de 33cl  à 2€ en soirée un samedi soir aussi.

Mais revenons à l’attente de datA prévu à 1h. En guise d’amuse-gueule, le duo de frangins français de dDAMAGE. L’expérience live est intéressante. Par contre au niveau des sonorités malgré quelques trucs intéressants, ça a un peu trop tendance à tomber dans le drum&bass… pas franchement ma tasse de thé. A minuit trente, c’est « je ne sais pas qui » qui prend le relai pour 30 minutes.

1h15, c’est enfin au tour de datA de prendre place derrière les consoles. T-Shirt « Elton John », casque sur les oreilles, ce petit gars de 21 ans impressionne toujours par autant d’assurance. Sans jamais lancer un geste ou même un regard au public, il « se contente » de faire du son et de faire danser… Et ça marche. C’est toujours compliqué de rendre compte d’une prestation de dj, je peux juste dire qu’il m’a encore une fois impressionné et que j’ai adoré. Qu’il a alterné entre compos perso et remix. Aerius Light qui côtoie My Friend Dario de Vitalic. Du Daft Punk omniprésent avec trois morceaux mixés. datA à la différence de Justice a l’intelligence, le mérite et la sagesse de ne pas cacher ses influences. Il sera dans quelques semaines à Chicago, Montréal ou encore à Mexico, rien que ça.

 

3h00. Il est temps de quitter le Recyclart, de braver le froid glacial pour se lancer dans la traversée nocturne de la capitale européenne. Des vapeurs et des souvenirs plein la tête. Un Caribou qui paye des cheeseburger au Quick, un Romain Dupont qui se plaint toujours autant. La soirée parfaite.

Merci à Sébastien, au plaisir de couvrir une nouvelle fois une soirée « Buzz on your lips ». La prochaine : le 9 janvier au Botanique avec Bossk, Cult of Luna et Blutch… en plein pendant les examens…

12:09 Écrit par ToX dans Concerts | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : data, recyclart, ddmage, buzz on your lips |  Facebook | | |

23/11/2007

Crëvecoeur & The Brunettes @ Recyclart

Crëvecoeur & The Brunettes @ Recyclart

 

Mercredi 21 novembre 2007.

Avec le quatuor français de Crëvecoeur et les néo-zélandais de The Brunettes, la soirée gratuite qui s’annonçait au Recyclart ne pouvait être, musicalement parlant, qu’exceptionnelle. La seule incertitude, mes seuls doutes ne pouvaient provenir que de l’endroit,le Recyclart.

Jackpot.

 

Le Recyclart est certainement la salle de concert la plus étrange mais aussi la plus ‘underground’ de Bruxelles et ce, non seulement par sa programmation et son public mais aussi par l’endroit lui-même, une gare désaffectée.

Je m’étais pourtant paré à toute éventualité en demandant la veille quelques confirmations au Recyclart…

 

« Les concerts de The Brunettes et Crëvecoeur sont gratuits! Ils sont prévus à 20h00.»

 

Malgré tout, je n’ai pas vraiment été surpris de devoir poiroté quelques longues minutes (mais en charmante compagnie) pour enfin voir Crëvecoeur monter sur scène à … 21h15

 

Crëvecoeur est un trio atypique, formé en 2003. Tout d'abord composé d'un duo de deux jeunes multi-instrumentistes (guitares, percussions, harmonium, trompettes et divers toy-instruments), Crëvecoeur est devenu un trio avec l'arrivée d'une violoniste, elle-même touche-à-tout musical.

 

J’étais vraiment impatient de les découvrir sur scène mais après quelques morceaux et surtout en essayant de me remémorer le concert, je ne me souviens que des mauvais côtés de ce set.

Une intensité sonore générale assez faible, en tout cas pas assez forte pour couvrir le brouhaha du public.

Un groupe pas franchement inspiré et si peu charismatique, peut-être intimidé par l’endroit, par le public. Et surtout, un public tellement peu concerné, accueillant et respectueux. C’est vraiment dommage car voir ce groupe dans une salle comme le Botanique, devant un public qui a payé sa place aurait été tellement plus agréable… Enfin, le groupe reste excellent et prometteur… sur cd…

Prochain album prévu pour mars 2008.

 

22h20. C’est au tour des stars de la soirée de tenter d’attirer l’attention de la salle, The Brunettes. Ceux qui s’attendaient à admirer un groupe de brunes plantureuses seront déçus…

 

De la Nouvelle-Zélande, certains préféreront ne retenir que la surpuissance des All Blacks.
D'autres, bien au fait de l'histoire du Rock, auront tendance à mettre le doigt sur autre chose:
admettons que cette petite île du bout du monde compte parmi ses citoyens les plus fervents défenseurs de la pop music, des Go-Betweens en passant par The Datsuns, jusqu'au négligeable Crowded House ou aux oubliés The Bats.
Leur point commun? Un goût artisanal de la chanson bien troussée, l'humilité chevillée au corps et des rêves plein la tête.
The Brunettes, à l'origine duo marital venu d'Auckland, ne pourra contredire cette affirmation: leur musique va droit au coeur.
Ainsi, depuis 1998, Jonathan Bree et Heather Mansfield mêlent adroitement ambiances douces-amères, électro légère et pop juvénile.
Le mythique label Sub Pop ne s'y trompera pas: ce groupe à du génie, comme le montre "Structure and Cosmetics", leur nouvel album à paraître en novembre 2007

 

Très joli mais peut-être un peu trop gentil et doux sur cd, The Brunettes, magnifiquement soutenu par de nombreux instruments, prend par contre toute son ampleur sur scène.

A la différence de Crëvecoeur, adossé contre un ampli à gauche de la scène, le groupe a quant à lui réussit à me faire oublier l’endroit où j’étais.

Sur scène, il y a une réelle osmose à la fois entre couple qui occupe le devant de la scène mais aussi entre les quatre autres musiciens qui les accompagnent. Une harmonie dans les voix, dans les instruments, dans les sourires, une générosité qui se dégage, une envie de faire danser, une envie de bien jouer, de rendre heureux.

L’alliance saxo, trompette, synthés, xylophones, guitares, batterie, basse et voix est parfaitement restituée sur scène. La pop qu’ils dégagent est délicieuse, jetez vous sur leur excellent dernier album « Structure & Cosmetics » et retenez bien ce nom The Brunettes.

 

N’empêche qu’il restait quand même ce public, d’une nonchalance extrême et d’un manque de respect total. Si bien que, admiratif devant le talent des six musiciens, pendant l’intégralité du concert une seule question me taraudait l’esprit : « Ils sont vraiment exceptionnels, comment faire revenir ces néo-zélandais en Belgique…aux Nuits Botanique par exemple ??? »

Et quand ils annoncent en fin de concert qu’ils reviendront au printemps pour une tournée européenne, j’ai bon espoir de voir se souhait se réaliser…

 

« Encore un » vous allez me dire, mais c’est un de mes coups de cœur de la rentrée !

 

Brunettes


15/09/2007

Le ToX’Agenda de la rentrée 2007

Botanique

Le ToX’Agenda de la rentrée 2007.

 

Ça y est, mes vacances sont officiellement terminées. (Officieusement, elles continueront encore quelques mois…)

Juste le temps d’emballer et de déballer mes caisses pour ma quatrième année bruxelloise, de m’installer, de découvrir mes nouveaux colocataires et mon nouvel horaire que déjà la grande vie reprendra. Une vie relativement excessive ponctuée de soirées, de soirées et de soirées. De quelques cours aussi…passionnants pour la plupart… du moment qu’ils ne commencent pas à 8h… Un stage à préparer (Si vous avez des tuyaux sur Bruxelles, je vous en serai éternellement reconnaissant)… Et puis une nouvelle spécialisation aussi ‘Travail et Entreprise’… je pense…

 

Et puis à côté de tout ça, à côté de l’animation dans laquelle je vis et (dans laquelle j’espère vivre), il y a mes concerts, mes petites soirées, souvent en solitaire (et encore un peu plus cette année), souvent au Botanique, des soirées souvent suivies dans les heures qui suivent de la rédaction du compte rendu pour ToX, parfois suivies d’autres soirées, un peu plus estudiantines cette fois…

 

Ce matin, je me suis un peu renseigné, un peu intéressé au programme qui m’attend ces prochains mois. Et quel programme !

Une fois de plus, c’est la Botanique qui remporte la palme, celle de ma seconde résidence bruxelloise. Mon lieu préféré, un endroit de découvertes, de confirmations… et de (rares) déceptions. L’endroit le moins cher de la capitale aussi avec de nombreux concerts à 7€, avec l’indispensable Bota’carte.

Cette année, je me tournerai un peu plus vers l’Ancienne Belgique (AB) et le Recyclart et ça, c’est une nouveauté.

 

Un programme qui comporte de nombreuses découvertes, à ne manquer sous aucun prétexte (Maps, Menomena, Deer Hunter, The Good Life, kIM NOVAk,…), qui compte aussi quelques valeurs sûres (The National, datA, The Hives,…) et puis quelques ‘déjà-vu’ dont je pourrai éventuellement me passer (Interpol, Kate Nash, Kill The Young, Da Silva). Un programme éphémère qui n’attend qu’à être rempli, complété par de nouveaux noms… ou de nouvelles invitations.

 

17/09 : Rentrée universitaire

18/09 : Maps (Botanique)

21/09 au 24/09: Voyage à Paris

02/10 : Menomena + Dog Day (Bota)

03/10 : Jelly (FNAC)

04/10 : Taken By Trees (Bota)

07/10 : Biffy Cliro (Bota)

17/10 : VW Campus Tour Bruxelles : Minérale, Superlux, Sharko

27/10 : Elvis Perkins (AB)

30/10 : Deer Hunter (Recyclart)

09/11 : Thrill Jockey Label night (Bota)

12/11 : The National (AB)

14/11 : Beirut (Bota)

23/11 : Interpol (FN) ?

24/11 : The New Pornographer (Bota)

24/11 : datA (Recyclart)

25/11 : kIM NOVAk  + And Also The Trees  (Bota)

26/11 : iLiKETRAiNS (Bota)

27/11 : The Good Life (Bota)

28/11 : Kate Nash (Bota)

29/11 : Kill The Young (Bota)

02/12 : The Hives (AB)

11/12 : Da Silva (Bota)

 

Bière à la main (ou pas), c’est volontiers que je vous y croiserai, n’hésitez pas, la place à mon nom est tout au fond à droite de la Rotonde.

Bonne rentrée 2007/2008.

N’hésitez pas non plus à partager votre agenda, à me conseiller ou encore à me critiquer (même si ça, ça reste plus risqué).

 

Have Fun.