29/04/2014

Concert privé de Puggy @ Opéra Royal de Liège [28/04/2014]

Ma dernière rencontre avec Puggy remontait au 22 février 2008. A l'époque, le groupe défendait son premier album "Dubois Died Today" au Botanique dans le cadre du festival Boutik Rock. 6 ans et deux albums disque d'or plus tard, hier soir j'ai eu l'opportunité d'assister à leur concert privé organisé par Belfius Music à l'Opéra Royal de Wallonie. Et comme une invitation à l'Opéra ne se présente pas tous les jours et ne se refuse pas, j'ai pris la direction de Liège pour retourner voir Puggy sur scène.

puggy,concert,belfius music,opéra royal liège,photos,review,compte rendu

Et voici ce que je retiendrai de cette soirée :

Première constatation : A l'Opéra lorsqu'on arrive avec deux minutes de retard (suite à un accident sur l'autoroute), on se voit attribuer une place toute pourrie, au fin fond du quatrième étage. Heureusement que nous sommes rapidement partis visiter les coulisses de l'Opéra à la recherche d'une meilleure place, trouvée dans les loges latérales. 

Deuxième constatation : Comme c'était déjà le cas à leurs débuts, le groupe dispose d'une solide horde de groupies. Les demoiselles étaient en force hier soir !

puggy,concert,belfius music,opéra royal liège,photos,review,compte rendu

Troisième constatation : Ils enchaînent les tubes pendant près de 1h30. C'est beau, c'est léché et c'est très pro, mais leur musique a toujours aussi peu d'effet sur moi... Trop de houhouuu dans les refrains. ça manque de bière, de fausses notes et de rock'n'roll à mon goût.

Quatrième et dernière constatation : L'Opéra Royal de Wallonie est un endroit vraiment magnifique. Peu importe le placement dans cette salle de 1000 places assises, le son est tout simplement parfait. Même chose pour l'éclairage et le jeu de lumière avec au sommet de la salle un superbe lustre qui rivaliserait presque avec la boule à facettes de la Rotonde du Botanique.

puggy,concert,belfius music,opéra royal liège,photos,review,compte rendu

En bref, c'était la grosse ambiance à Liège. Puggy a livré excellent concert qui a ravi les fans du groupe dans un endroit unique, magnifique et prestigieux.

25/02/2008

Boutik Rock 2008 [Elvy, Blue Velvet, Puggy…]

« Accro »

 

Un célèbre adage, issu de mon imagination, a l’habitude de grossièrement considérer la Boutik Rock comme étant quelque chose du genre : 100% de groupes belges, 75% de découvertes, 50% de trucs chiants et inintéressants, 25% de groupes un peu plus captivants.

Chaque année, le même principe. Une petite dizaine de groupes par soirée. Trente minutes pour séduire. Trente minutes pour se vendre. Ce qui donne des sets courts mais efficaces, alternants impeccablement, dans un timing parfait, entre l’Orangerie et la Rotonde, les deux scènes du Botanique.

 

Bruxelles. Vendredi 22 Février 2008.

 

Après une courte nuit et une longue chronique, la Boutik Rock est de retour en ce vendredi soir.

On tache d’arriver cette fois un peu en retard de sorte d’éviter soigneusement King Lee ; mais pas trop pour quand même pouvoir jeter un œil sur Jakob Maersk (http://www.myspace.com/jakobmaersk). Un groupe inconnu pour moi mais qui, avec sa présentation plutôt élogieuse, me laissait entrevoir du lourd…et du bon. Ces liègeois ont parfaitement digéré les influences punk américaines et la tornade Franz Ferdinand. Jakob Maersk est bien parti pour devenir le porte-voix du rock belge dans les mois avenir. 

Pourtant, mise à part leur 110 décibels, rien de très impressionnant. Ils se détachent néanmoins de la pop wallonne en proposant du punk rock us. C’est lourd, puissant et rempli de tatouages. Ça manque de mélodies à mon goût mais ça a le mérite de me replonger dans les groupes punk rock de mon adolescence.

 

Boutik (2)


 
Elvy (http://www.myspace.com/elvymusic). Ou un instant de douceur dans ce monde de brutes. Elvy, seul sur son tabouret, guitare à la main, propose une pop-folk délicate et subtile dans une Rotonde où l’on pourrait entendre une mouche voler. Magique et reposant. Joli mais prévisible. A la fin de son set, après avoir offert une des plus jolies prestations du festival, il reçoit une standing ovation totalement méritée. Ce qui rend le personnage encore plus intéressant et sympathique, c’est que tous ses albums sont téléchargeables gratuitement sur son site web http://www.elvy.be/ A découvrir de toute urgence. 

 

22h15. On préfère les bières à Akro… mais de là à dire que nous sommes accros aux bières…

Pour ce qui est de son concert, je suppose que ça n’a pas énormément changé depuis l’année dernière. Je vous renvoi donc par ici : http://tox.skynetblogs.be/post/4175381/boutik-rock--botanique-140207

 

Boutik (3)


 
Après cette accalmie et ces quelques bières, je suis (presque) en pleine forme pour profiter pleinement du concert de Blue Velvet (http://www.myspace.com/bluevelvetbe). Après les avoir déjà vu cet été, ils n’ont fait que confirmer tout le bien que je pensais. C’est sympathique, énergique et plaisant. Je ne comprends toujours pas pourquoi ils n’explosent pas plus sur le devant de la scène belge.

 

Minuit. La fin de la soirée approche déjà. Pourtant, la foule est venue en nombre pour soutenir Puggy (http://www.myspace.com/puggyband). Après avoir tourné en 2007 avec Incubus et après avoir, plus récemment, ouvert pour les Smashing Pumpkins à Paris Bercy, les voici de retour en Belgique. Et même si le public est conquis, j’avoue avoir eu beaucoup de mal avec Puggy. C’est-à-dire que dès la première note j’y ai décelé (ou j’ai cru y déceler) des sonorités orientales… autrement dit un petit côté Tarkan. :o) Du coup, ça ne m’a pas quitté durant tout le set, même durant leur reprise de Jacques Brel, et j’ai donc eu beaucoup de mal à apprécier leur prestation, la trouvant bien trop lisse, gentille, superficielle et surtout si peu surprenante. Je dois néanmoins reconnaitre une bonne prestation scénique, plus qu’appréciée par un public (presque) conquis d’avance.

 

Boutik


Minuit trente. Une fois de plus, il ne reste plus que quelques irréductibles. La Rotonde, presque déserte, se transforme en fumoir de Coffee Shop. Quelques gars bourrés ne cachent pas leur enthousiasme et leur entrain pour Elvis Ghettoblaster (http://www.myspace.com/elvisghettoblaster). De mon côté, après avoir découvert le groupe il y a deux ans au même endroit, je suis déçu de ne plus retrouvé Grégory à la tête de Elvis Ghettoblaster. Il n’en reste plus qu’un trio… un peu comme un groupe qui aurait perdu son âme. Et puis, un peu trop fatigué, on quitte rapidement la salle… histoire d’être en grande forme pour le dernier jour de la Boutik Rock (qui ne sera pas chroniqué, faute d’intérêt pour les groupes en présence Soy Un Caballo, The Vismets, Poison Heart, Saint André,...)

 

Les grands gagnants de la soirée : Elvy, Blue Velvet et … Damien Diop. Merci à lui et à toute l’équipe derrière la Boutik Rock 2008. Un cru 2008 très réussi pour un festival toujours aussi sympathique au fils des années. Le rendez-vous pour l’année prochaine est déjà pris !