26/03/2010

La Médiathèque en illimité pour 20€ par mois

Les temps changent. La Médiathèque aussi. Enfin, dirons certains !!!

Hier soir, je prenais tranquillement le métro à la Gare Centrale. Il devait être un peu plus de 18h. Le jour se couchait, l’obscurité apparaissait et pourtant tout était calme et tranquille dans le nouveau Bronx de l’Europe. (Hé oui, le sujet était abordé de la sorte par les médias français cette semaine. Voyez plutôt : http://www.youtube.com/watch?v=74AlqBj4IcM). L’heure de pointe était désormais passée, ce qui me laissait l’opportunité de me balader et de flâner le long du quai. Quand tout à coup, mon regard fût attiré par un large panneau publicitaire. C’était plutôt joli, coloré et affiché dans un style à la fois cheap et rétro. Mais ce n’est pas tout, en plus de cela, le texte était plutôt accrocheur : « Des CD, DVD, JEUX PAR DIZAINES. Pendant 4 semaines. Pour seulement 20€. » Signé : LA MEDIATHEQUE.


Media_Affiche60x40_web


Quoi ?!?!? La Médiathèque oserait-elle enfin prendre des risques et s’afficher ?!?

Oser et s’afficher, oser s’afficher. Et si c’était ça qui leur avait manqué depuis quelques années ? En tout cas, c’est le nouveau pari pris par la direction et la cellule de communication de l’institution. Une énorme campagne d’affichage dans les stations de métro ainsi que dans la presse (pseudo) culturelle francophone. En une soirée, en parcourant la capitale, je n’avais jamais autant de fois lu et vu le nom de La Médiathèque. Et affiché en si grand en plus. Quelle bonne surprise !

Et puis, le pari de cette formule quasiment illimité est à mon goût absolument génial. C’est bien le genre d’offre dans laquelle un boulimique culturel comme moi s’engouffre immédiatement, sans trop réfléchir. Tous mes centres d’intérêts (Musique, cinéma et jeux-vidéo) disponibles de manière quasiment illimitée pendant 4 semaines et ce, pour seulement 20€. Le paradis quoi.

Concrètement et pratiquement, si j’ai bien compris, ça se passe de la sorte : chaque jour, vous avez droit à 10 emprunts. Selon vos envies, vos besoins et vos usages, vous pouvez garder ces médias empruntés, un jour, deux jours, trois jours, 1 semaine, 2 semaines ou même 4 semaines. Bref, le temps que vous le souhaitez. Envie de vous matter 10 dernières nouveautés cinématographiques en une soirée et recommencer le lendemain ? Facile grâce à cette formule ! Envie de vous refaire une collection de disques et d’enregistrer sur vos disques durs (ou sur vos K7), tout ce que vous n’avez jamais trouvé sur le net ? Rien de plus simple, ça peut même vous laisser l’opportunité de théoriquement emprunter quelques 200 CD !

Bref, l’offre a de quoi séduire. Pourtant, tout emballé que j’étais, après une nuit de réflexion, je me suis dis que j’allais encore attendre un peu avant de me lancer dans cette nouvelle aventure. En effet, des films j’en ai encore des dizaines qui m’attendent sur mes disques durs. En musique, pareil, j’ai encore pas mal de retard à rattraper dans les dernières nouveautés et tous ces disques, je les ais. En jeux-vidéo, même chose, ces dernières semaines, je me suis encore acheté 5 jeux que j’ai à peine eu le temps de tester (Dont le fabuleux, GTA : Episodes from Liberty City).

C’est pourquoi j’aurais voulu avoir votre avis sur la chose. Est-ce qu’une telle formule pourrait vous attirer ? Cette offre pourrait-elle permettre à La Médiathèque de faire le plein de nouveaux membres (inscription gratuite pour ceux qui s’abonnent à ce nouveau forfait) et par la même occasion de renouer avec l’âge d’or en terme de location de médias (qui pourrait bien se situer juste avant l’avènement du format MP3, à l’époque où arrivèrent dans les foyers les premiers graveurs) ?

Passionnés de musique, membres de La Médiathèque ou non, belges ou français, j’aimerais en débattre avec vous !

La Med

03/09/2007

Le piratage, c’est du vol. Vas te faire foutre.

Le piratage c’est du vol. Vas te faire foutre.

 

Lundi 3 Septembre. 15h14.

Jour de ‘LA rentrée’. Enfin la rentrée. Salles de concerts fermées, rien à la télé, je commençais presque à s’ennuyer.

Pour fêter dignement la rentrée, je décide de regarder un Dvd. ‘Eternal Sunshine of the spotless mind’. J’ouvre le somptueux coffret collector de ce somptueux film que je place dans mon lecteur Dvd. ‘On’ me demande de choisir entre ‘Nederlands’ et Français, c’est ça la Belgique.

Je fais rapidement mon choix et me voici devant un message. Vous savez le genre de truc impassable et sur lequel aucune touche de la télécommande ne répond. Un putain de message de 42 secondes sur lequel il est impossible de faire l’impasse, si ce n’est en changeant de pièce ou ‘En cachant les yeux et les oreilles parce que la pub Beuurk’ (Cfr Blabla).

Ou alors il y a une autre possibilité, ne pas décoller de son fauteuil et regarder le message que voici :

 

Voler une voiture ? JAMAIS

Voler un sac ? JAMAIS

Voler une télé ? JAMAIS

Voler un film ? JAMAIS…

 

Télécharger des films piratés C’EST DU VOL

LE VOL EST PUNI PAR LA LOI

LE PIRATAGE, C’EST DU VOL    

 

Le tout agrémenté d’images ‘chocs’ et d’une musique ‘forte’ et oppressante.

 

Et quoi ? Je suis con ou alors je ne comprends plus rien ?

J’achète ce film, j’achète mes films et je dois me taper un message de 45 secondes de remerciement ! Drôle de façon de remercier…

C’est totalement ridicule. Ne seraient-ils pas en train de se tromper de message, de destinataire du moins ?

 

Si, il y a bien quelque chose qui me donne envie de télécharger, c’est bien ça. J’achète légalement et gentiment un cd audio ; en guise de remerciement, je ne pourrai ni l’écouter sur mon pc, si dans mon autoradio. J’achète un film et pour me remercier on me matraque d’un message de merde.

Je ne comprends pas. Je ne comprends plus. Cette campagne oppressante est totalement ridicule.

Ceux qui téléchargeront ce film, le trouveront plus certainement compressé sous le format Divx, un fichier unique de 700 mg qui ne comporte que le film. Ce message ne sera donc pas vu par les personnes qui auront téléchargé le film (les salauds !).

 

Oui, peut être qu’il sera vu par les rares personnes qui copient le Dvd et qui ne le prennent pas en Divx. Mais est ce que le jeu en vaut la chandelle ? J’en doute…

Alors s’il vous plaît, arrêtez de faire chier le consommateur ‘modèle’ (que je suis, bien évidemment)… Merci d’avance       

 

Une campagne créée inutilement par des personnes incompétentes.

 

Et puis, il y a aussi le site web créer en 2004 pour l’occasion, gentiment nommé : www.auvoleur.be

 

C’était le coup de gueule de la journée.

 

Sinon et bien, téléchargé ou non, le film reste tout aussi excellent, je vous le conseille vivement.

 
http___www.auvoleur


08/03/2007

News du 8 mars

Retour à des infos plus sérieuses.

 

Avec tout d’abord, un classement, celui des pays les plus impopulaires de la planète.

 

Israël et l’Iran, pays les plus impopulaires de la planète.

 

LONDRES. Israël est, selon un sondage publié mardi 6 mars par la BBC, le pays le plus impopulaire de la planète, devant l’Iran. 56 % des 28 000 personnes interrogées dans 27 pays ont une opinion négative d’Israël (17 %ont une opinion positive). Suivent l’Iran (54 %d’opinions négatives, 18 %de positives), les Etats-Unis (51 %et 30 %) et la Corée du Nord (48 %et 19 %). Le Canada et le Japon (54 % d’opinions positives), suivis de la France (50 %), sont les pays jugés le plus favorablement. – (AFP.)

 

En creusant un peu plus cette brève parue dans Le Monde du 6 mars, j’ai trouvé quelques infos qui mériteraient d’être signalée. En fait, les personnes interrogées ont devant elles une liste de 12 nations sur lesquelles elles doivent donner leur avis. Ne nous étonnez donc pas de ne pas retrouver la Belgique… Les 12 nations étaient : Grande-Bretagne, Canada, Chine, Corée du Nord, États-Unis, France, Inde, Iran, Israël, Japon, Russie, Venezuela. Assez bateau au final…

 


 

Aujourd’hui, c’est la Journée Internationale de la Femme. Bonne journée mesdemoiselles.

Evitons le genre de remarque « ça manque un peu de féminité sur ToX » puisque (encore une fois) je pense à vous. Et je vous ai dégoté le traditionnel billet de Robert Solé, paru dans Le Monde du 7 mars.

 

Artistes

 

Le couturier Dolce & Gabbana a célébré la Journée internationale des femmes (8 mars) avec un peu d’avance. Sa publicité montre une jeune fille plaquée au sol par un homme au torse nu, sous le regard impassible de plusieurs autres mâles. Il s’agit naturellement d’une « photo artistique ». Et les Espagnols qu’elle a indignés sont « un peu retardataires ». Comme le sont sans doute les treize membres du Sénat italien qui ont publié un communiqué de protestation. La publicité est donc passée de la traditionnelle exploitation de la femme-objet à l’élégante allusion au viol collectif. Il ne s’agit pas d’une bavure. Le couturier italien, qui s’était déjà distingué en septembre 2006 par une initiative semblable, réussit une fois de plus à faire parler de lui. Chaque protestation le comble. Comment réagir sans entrer dans son jeu ? N’employons pas le mot « boycottage », qui pourrait heurter des oreilles sensibles : nous sommes dans le domaine de la création et du bon goût. Disons simplement que le meilleur moyen de sanctionner cette ignominie est de ne plus acheter les produits Dolce & Gabbana.

 

Révoltez vous mesdames… et vous aussi messieurs, y’a pas de raisons.

Bon à coté de ça la remarque de Robert est un peu contradictoire puisque Le Monde est chaque jour rempli de pub pour… Dolce & Gabbana… Alors Robert… tu sors s’il te plait.


 

 

On finit cette news avec un dernier article, le point de vue de nos voisins français et en particulier de notre ami Robert Solé sur le goût pour la Belgique… HumHum. C’est extrait du Monde d’aujourd’hui, le 8 mars.

 

Belgitude

 

Ils exagèrent, ces Belges ! L’immense Johnny Hallyday n’arrête pas de déclarer sa flamme à la petite Belgique, et elle fait sa mijaurée. Trop grand pour elle ? A Bruxelles, les députés ont encore repoussé de six mois l’examen de la demande de naturalisation du chanteur, sous prétexte de « vérifications nécessaires ». Vérifier quoi ? L’attachement de Jean-Philippe Smet à ses racines a-t-il besoin d’être démontré ? On ne veut tout de même pas l’obliger à mettre le feu en flamand ! L’affaire devient gênante, voire inconvenante. Au-delà d’un amour contrarié, c’est un plan de carrière qu’on assassine. Notre chanteur américain, qui s’est installé provisoirement en Suisse, a besoin de la nationalité belge pour résider à Monaco sans payer d’impôts. Une adresse monégasque lui permettra peut-être ensuite de poser son sac au Liechtenstein ou aux îles Caïmans…

Puis avec cet argent-là On s’achèterait Panama chantait pour rire son collègue et voisin Guy Béart, qui a eu la bonne idée, lui, de rester citoyen des Hauts-de-Seine.