02/04/2015

[Test Express] Pneuma : Breath of Life - Enigmes et philosophie sur Xbox One

Pneuma, test, review, avis, breath of life, xbox one, pc, portal, stanley parable

Sorti dans la discrétion la plus totale en février dernier, « Pneuma : Breath of Life » est pourtant un titre ambitieux qui mérite que l’on s’y attarde. Ce jeu d’énigme à la première personne n’est pas sans rappeler Portal. Comme dans l’excellent Stanley Parable, la voix d’un narrateur vous guide dans le jeu tout en se posant tout un tas de questions spirituelles. Aucun ennemi à l’horizon, seules vos capacités d’observation, d’exploration et de réflexion vous permettront d’avancer dans les huit chapitres. Evidemment, il faut aimer les Puzzle Games et avoir de la patience nécessaire pour découvrir les mécanismes du jeu, mais les amateurs du genre vont apprécier.

Graphiquement, « Pneuma : Breath of Life » utilise le nouveau moteur d’Epic Studios, l’Unreal Engine 4. Les décors sont épurés, mais plutôt joliment faits. Les différentes pistes qui constituent la bande-son sont également parfaitement adaptées à l’ambiance de jeu. Au final, tout est fait pour vivre une expérience unique. Malheureusement, « Pneuma : Breath of Life » est beaucoup trop court. Comptez deux heures pour en venir à bout. Et une fois terminé, il n’a plus grand intérêt. Facturé à 20 €, ça fait cher le voyage initiatique. Mais les amateurs d’expériences étranges et atypiques apprécieront.

Mon conseil : Un peu cher à 20 €, l'expérience mérite quand même le coup d'oeil. Surtout pour ceux qui ont aimé Portal ou Stanley Parable

Pneuma, test, review, avis, breath of life, xbox one, pc, portal, stanley parable

Pneuma, test, review, avis, breath of life, xbox one, pc, portal, stanley parable

Pneuma, test, review, avis, breath of life, xbox one, pc, portal, stanley parable

08/02/2015

[Test Express] Grow Home, le nouvel OVNI d'Ubisoft

grow home, test, avis, jeu, ubisoft, review, steam, PCEn marge de grosses licences comme Assassin’s Creed, Far Cry ou Just Dance, les studios d’Ubisoft s’offrent des petites pauses récréatives. Certaines équipes développent des projets plus intimistes et conceptuels.

Après les excellents Soldats Inconnus et Child of Light l’année dernière, voici Grow Home, un véritable OVNI vidéoludique disponible uniquement sur PC. Cette fois, c’est le studio anglais Reflections qui s’y colle. Bien loin de leur dernier jeu, Driver : San Francisco, ils proposent de prendre les commandes d’un petit robot botaniste en mission sur une galaxie lointaine. BUD (Droïde d’Utilité Botanique) est une sorte de Wall-E qui a pour but de trouver de nouvelles ressources pour son monde.

Comme le scénario, le gameplay et les graphismes adoptent une approche originale. Grow Home offre un monde ouvert au style graphique coloré et minimaliste. Le titre repose sur l’exploration et l’escalade. Peu importe le chemin, le but est d’atteindre de nouveaux îlots en escaladant une plante géante. Pour prendre de la hauteur, BUD peut grimper sur toutes les surfaces. À la manette ou à la souris, vous contrôlez indépendamment chaque bras du robot. Après un peu d’entraînement, vous serez prêt à tout escalader pour découvrir un écosystème bucolique et enchanteur, mais qui manque de vie. Parfois maladroit, le gameplay engendre quelques frustrations et les caméras rencontrent de vilains bugs, mais proposé au prix de 8 €, Grow Home est une expérience originale qui peut vite devenir addictive. Je regrette qu'il ne soit pas sorti sur Xbox One/PS4, mais heureusement, il ne demande pas beaucoup de ressources et ne nécessite spécialement un PC dernier cri pour le faire tourner. Un bon moment de détente !

grow home, test, avis, jeu, ubisoft, review, steam, PC

grow home, test, avis, jeu, ubisoft, review, steam, PC

Version originale de ce test initialement publiée dans le journal Metro le 12/02/2015

23:49 Écrit par ToX dans Video Games | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grow home, test, avis, jeu, ubisoft, review, steam, pc |  Facebook | | |

31/05/2014

Test du jeu Among The Sleep [PC – Steam - 2014]

Among the sleep, jeu, pc, steam, 2014, test, review, avis

Loin d'être un testeur de jeux vidéo, je vais néanmoins tenter de vous partager une expérience vidéoludique unique, celle de Among The Sleep.

Les jeux vidéo nous ont déjà permis d'incarner une multitude de personnages, mais la créativité des concepteurs ne semble pas avoir de limites. C'est ainsi qu'encore tout récemment, les joueurs les plus curieux ont pu se mettre dans la peau d'une chèvre (Goat Simulator) ou encore d'un poulpe qui tente tant bien que mal de se faire passer pour un humain (Octodad). La dernière expérience originale que j'ai pu vivre sur PC est Among The Sleep. Un jeu financé par Kickerstarter et qui est disponible depuis 2 jours sur Steam. 

Le concept est on ne peut plus unique et intéressant puisqu'on y incarne, façon FPS, un bébé de 2 ans. A priori, le champ d'actions peut paraitre limité puisqu'on ne peut que marcher/ramper, agripper des objets ou encore en escalader. Mais ces actions très simples se mettent justement au service du jeu, puisqu'il faudra trouver la parade pour par exemple réussir à ouvrir une porte (ce qui, je l'assure, n'est pas évident lorsqu'on est un bébé de 2 ans). Bref, grâce à la vue à la première personne, on est très rapidement plongé dans l'univers de ce bébé et de son nounours.

Among the sleep, jeu, pc, steam, 2014, test, review, avis

Ne nous fiez par à ces scènes de joie et à ces couleurs chatoyantes car vous allez bientôt vous retrouver en plein cauchemar.

Graphiquement, en tant que petit jeu indépendant, il ne faut pas s'attendre à l'ultra haute définition d'un Watch Dogs ou des dernières grosses productions. Cependant, c'est loin d'être moche et ça a le mérite de pouvoir tourner sur une machine qui date d'il y a quelques années. Mais bon, le but du jeu n’est pas non plus d'être une vitrine technologique.

Among the sleep, jeu, pc, steam, 2014, test, review, avis
Mais ne croyez pas non plus qu’Among The Sleep vous emmènera dans un univers enfantin, joyeux et féerique. Car c'est plutôt une ambiance sombre et lugubre qui est de mise. En effet, lors de sa première nuit dans la peau d'un bébé, le joueur se retrouve seul dans son maison, en plein orage, alors que quelque chose d'horrible semble être arrivé à sa mère. Un univers angoissant dans lequel le joueur erre à la recherche de souvenirs de sa mère et dans lequel, les plus trouillards comme moi seront parcourus de nombreux quelques frissons ! :D


Dans Among The Sleep, il n’y a pas de flingues, d'armure ou de barre de santé. Il vous faudra juste un peu de jugeote pour résoudre quelques énigmes, et surtout il faudra accepter de se laisser entrainer dans cet univers si particulier.

Among the sleep, jeu, pc, steam, 2014, test, review, avis


Alors oui, c'est un peu désarmant, c'est un peu court (2h30) et un peu cher aussi (20€), et ça ne plaira donc pas à tous les joueurs, mais c'est le prix à payer pour vivre une expérience vidéoludique unique. Pour deux fois le prix d'une place de ciné, Among The Sleep vous entrainera dans une aventure originale et palpitante.

Et pour ceux qui ne maitriseraient pas parfaitement la langue de Shakespeare, le jeu est sous-titré en français.

Téléchargez Among The Sleep sur Steam

Among the sleep, jeu, pc, steam, 2014, test, review, avis

21:01 Écrit par ToX dans Video Games | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : among the sleep, jeu, pc, steam, 2014, test, review, avis |  Facebook | | |