25/01/2007

Jarvis @ AB

jarvis-240107

Soirée surréaliste

 

A peine 4h après la fin de mon dernier examen, voilà que je me retrouve au 2ème rang de l’Ancienne Belgique pour découvrir Jarvis, 46 ans, anglais, chanteur, ancien leader du groupe Pulp et qui m’était totalement inconnu jusqu’il y a quelques jours…

 

En première partie, ruacutane. Petit groupe belge, créé en 2003 dont le premier album devrait sortir en 2007 et dont les mélodies electro-pop me plaisaient bien lors d’une rapide première écoute. Ca s’est confirmé en live avec des morceaux oscillant entre balade pop et electro, mais surtout deux très jolies voix, en parfaite harmonie. Par contre, niveau expression scénique ce fût pas du tout ça…La tension de jouer devant autant de spectateur peut être…Toujours est il, que le chanteur apparemment tendu, restait cloîtré dans le mètre carré qui entourait son micro. A défaut de charisme et de contacts avec le public, un très bon son et quelques très bons morceaux, qui m’ont d’ailleurs fait acheter leur EP à la fin de concert… qui lui, en revanche, est une déception…

 

Ce fût le contraire avec Jarvis, je trouvais son premier album solo très pop, très lent voire même « mou ». Je m’attendais à un concert paisible, coincé au fond d’un fauteuil tout en appréciant le spectacle. Et là, ce fût la surprise, une énorme claque. Un son parfait et une personnalité excellente.

 

21h, le show peut commencer, les musiciens débarquent : deux guitaristes, un bassiste, le batteur et un claviériste, chanteur et guitariste. Et puis c’est au tour de Jarvis, dans un style vestimentaire qui me rappelle beaucoup celui de mes tontons dans les années 80, basket, jeans, chemise à carreaux  bien rangée dans le pantalon, veste verte en velours et autre élément important, les lunettes, d’un style… à part... Et puis le détail qui tue, décontracté, Jarvis arrive sur scène en mangeant une mignonnette de Côte d’Or, qu’il partagera ensuite avec le public

 

Jarvis étant en solo, les nombreux musiciens sont plutôt en arrière-plan ; alors que lui se retrouve la plupart du temps sans guitare avec toute la scène et le public pour lui et ce fût pour notre plus grand plaisir. Car le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il sait occupé l’espace ! C’est qu’en plus de 20 ans de carrière, il a du en faire des concerts ! On pourrait le croire blasé…mais pas du tout, il bouge, il saute, il danse dans un style très euhhhhh particulier, il communique beaucoup avec le public, et en français s’il vous plait ! Je l’ai vraiment trouvé excellent. De plus, ses chansons qui peuvent paraître un peu « molle » sur cd, prennent toutes leurs puissances en live. 1h20 de spectacle, une reprise de Prince, un rappel et un concert tout aussi succulent que surprenant.

 

Et alors, qu’il y a 2 heures je me trouvais encore à 2 mètres de toi, je peux réécouter ton cd et l’apprécier à sa juste valeur, des souvenirs plein la tête.

Et pour couronner le tout, juste à ma droite se tenait une demoiselle inconnue qui devait être la plus jolie blonde de l’AB.

 

Succulent. 

 

Jarvis, t’es un grand homme ! Chapeau !

17/01/2007

Jarvis @ AB 24/01/07

Tout roule pour ToX. Des lecteurs fidèles, des articles qui se suivent, du soutien et un ToX qui pourrait prendre un peu d’ampleur.

Avec tout d’abord mon ami gora, qui devrait prochainement nous pondre un petit article, dans la lignée de ToX bien sûr, et que je me ferais un plaisir de publier. (Voila pour le petit coup de pression).

Et puis aussi avec, il y a quelques jours, l’arrivée sur ToX de une ou deux "manageuses", comme vous le voyez c'est pas encore très clair … Je ne sais pas encore à quoi elles servent ni à quoi elles serviront mais toujours est-il qu’elles portent leurs fruits ! En effet, grâce à l'une d'elle me voici avec une invitation pour un concert supplémentaire, le 24 janvier à l’AB.

 

Voici ce qu'elle m’a dégoté : Jarvis.

 

Héro excentrique de la britpop et chanteur flamboyant de Pulp, JARVIS COCKER avait disparu de la scène et des tabloïds depuis 2002. Aujourd'hui, auteur des textes du triomphal 5:55 de Charlotte Gainsbourg, il revient en force avec un sensationnel album et une série de concerts solo.
Originaire de Sheffield, Jarvis et Pulp, s'imposèrent grâce à leur album 'Different Class' en 1995. 'Common People', 'Disco 2000' et bien d'autres de leurs titres déchaînent l'hystérie en Angleterre et consacrent Pulp comme l'un des plus gros vendeurs de disques des années '90. La force de Pulp n'était pas seulement une musique originale, à la fois sombre et lumineuse, mais aussi et surtout les fabuleux textes de Jarvis pouvant être d'une ironie mordante, parfois cruelle. Le groupe se sépare en 2001 en laissant une discographie riche de 7 albums studios, quelques compils et une empreinte indélébile dans l'histoire de la musique. Jarvis fera bien un bref retour, en 2004, le temps d'une blague electroclash avec Relaxed Muscle comme pour retrouver le plaisir du délire qui avait fini par le quitter avant de signer son retour fracassant de 2006.
Son nouvel album éponyme puissant et raffiné nous offre des titres grandioses qui s'ajoutent à une liste de chefs d'oeuvres déjà bien longue. Désormais, il atteint sans aucune difficulté la classe à part et intemporelle de ses héros, Léonard Cohen, Scott Walker ou Serge Gainsbourg. Sa nouvelle tournée l'emmènera sur la scène de l'Ancienne Belgique le 24 janvier prochain pour un concert sans précédent.

 

C’est super aimable de sa part, Merci à elle!

Le 24 janvier, jour de mon dernier examen, de la musique calme de préférence. Mais bon le truc, puisqu'il y a un truc, c’est que Jarvis Cocker... je connais pas. Son groupe apparemment pseudo-légendaire Pulp, tout aussi inconnu au bataillon… Je me suis donc empressé de me procurer l’album. Résultat : des petites balades pop, voir un tout petit peu rock, c’est sympathique, ça mange pas de pain et ça convient pour une fin d'examen … surtout quand on est invité Voila qui fera une chronique supplémentaire sur ToX.

En attendant, voici le clip de son dernier single Don’t Let Him Waste Your Time. Un clip assez fun qui permet d’avoir une première approche du personnage de Jarvis Cocker. La suite : Dans une semaine à l’AB et sur ToX pour un compte rendu.

 

 

 

 

Autres news de concerts :

 

 L’AB sera rempli pour accueillir mud flow le 28 février. Il devrait y avoir vraiment une chouette ambiance. Pendant ce temps là, ce sera plus tranquille pour moi avec The Album Leaf du côté du Bota.

 

Je vous avais parlé dans un post précédent de Boutik Rock qui aura lieu au Bota du 14 au 17 février et je vous le conseillais d’ailleurs vivement. Et bien l’affiche vient de tomber. Bon pas de quoi chier une pendule mais quelques soirées sympa en perspective, notamment celle du vendredi 16. Pour tous les détails, ça se passe ICI. Avec entre autre, The Tellers, Mineral ou Piano Club.

 

J'en finirais pour aujourd'hui avec le morceau que j'ai écouté en boucle durant la rédaction de cet article, c'est Intervention, extrait du nouvel album de Arcade Fire. C'est imparrable, puissant, somptueux et efficace... C'est en concert le 4 avril aux halles de Scaerbeek, ou plutôt c'était en concert...puisque ce fût sold out en quelques jours seulement... hé oui, j'en connais qui peuvent se mordre les doigts!

 

A bientôt sur ToX!

 

Bien à vous, 

 

 

 

17:03 Écrit par ToX dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jarvis, cocker, ab, 24 janvier, boutik rock, arcade fire |  Facebook | | |