10/05/2014

GEEK Le Magazine fait son retour en kiosque

"Le Magazine GEEK vous apporte le meilleur de la culture geek. Dans un esprit assurément décalé, le magazine abordera avec enthousiasme ce qui se fait de meilleur dans les domaines de la technologie, de la science, des jeux vidéo, des films, de la musique, des dessins animés, des bandes dessinées..."

geek le magazine,geek le mag,geek,presse,kiosque,librairie,culture,jeux vidéo,bd,wired,français

Ce samedi 10 mai, un nouveau magazine fait son apparition dans les kiosques : Geek Le Magazine. Enfin, il s'agit plutôt d'un comeback puisque la vraie naissance de ce mag remonte à mai 2008 lorsque Dinosaur, Cyborg & Fish Consulting achetèrent la licence française du célèbre mensuel américain Geek Monthly et créèrent un bimensuel conçu par des geeks pour des geeks. Le mag était difficilement trouvable en Belgique, mais je garde d'excellents souvenirs des quelques numéros passés entre mes mains. Tout d'abord, comme JV Le Mag le fait de nos jours, ils prêtent une attention toute particulière à leurs couvertures. Lapin Crétin, Homer Simpson, Max Payne, pour tout bon geek qui se respecte leurs couv' paissaient difficilement inaperçues en librairie. Ensuite, on y retrouvait un contenu varié et des sujets de fond sur tous les éléments constitutifs de la culture geek : Culture, Ciné, TV, Jeux Vidéo, Science, Séries TV,...

Mais après quelques années d'existence et 18 numéros au compteur, le magazine n'a pas survécu à la crise et comme beaucoup d'autres, il a disparu de la circulation. Mais contrairement à ce que certains ont pu penser : la presse papier n'est pas morte et condamnée. Récemment, JV Le Mag, Gamer, Snatch l'ont encore démontré. C'est ainsi qu'il y a tout juste 1 mois, GEEK a annoncé son retour. Quelques semaines plus tard, avec de nouveaux éditeurs aux États-Unis et en France, ils reviennent en kiosque avec une toute nouvelle formule !

geek le magazine,geek le mag,geek,presse,kiosque,librairie,culture,jeux vidéo,bd,wired,français

Au programme de ce nouveau numéro vendu au prix de 4,95 € : une jolie couv', une maquette design et sympa, et 100 pages de culture geek. On y retrouve un dossier sur l'intelligence artificielle, le portrait de Tommy François directeur de la création chez Ubisoft, un aperçu des sorties ciné de l'été, une interview du créateur des Sims,...

Mais passé l’excitation de la découverte, je déchante un peu. Alors que je suis passionné de jeux vidéo, de high tech, de gadgets, de cinéma et de BD, les nombreuses pages consacrées à la robotique ou à la science m'intéressent beaucoup moins. Même si au final, je reste un peu partagé, je ne peux que me réjouir de l'arrivée d'un nouvel acteur dans les rayons de nos librairies et j'attends avec impatience de découvrir le prochain numéro. Quant à une disponibilité en Belgique, il faudra vérifier et suivre le dossier car à l'heure actuelle, je crains que Geek Le Magazine ne soit réservé à nos voisins français.

Allez, de mon côté, je retourne à mes lectures car entre JV Le Mag, So Foot, Canard PC, Geek Le Magazine et Chro, je ne sais plus où donner de la tête !

Retrouvez Geek Le Mag chez votre libraire, mais également sur Twitter, Facebook et sur leur site Internet.

23/05/2007

JUSTICE : Après le buzz, le verdict…

Justice

 

JUSTICE : Après le buzz, le verdict…

 

Voici des semaines, des mois, des années qu’on nous rabat les oreilles - que je vous rabats les oreilles - avec Justice.

 

Justice, leurs remix, leurs DJ sets, leurs vidéo clips, leurs EP,…

 

Et dès leurs premiers pas, le duo français se voyait déjà coller l’étiquette de ‘Nouveaux Daft Punk’.

Un statut qui pourrait sembler difficile à assumer… Mais ça n'a pas du tout été le cas pour Justice. Au contraire... Cela s'est avéré être un élément, parmi tant d’autres, qui a permis d’orchestrer autour de Justice, un buzz gigantesque.  Le tout, géré de mains de maître par Pedro Winter, le boss de leur label ‘Ed Banger’. Et il fallait vraiment que ce soit orchestré à la perfection pour tenir le public en haleine durant 4 ans. Hé oui, 4 ans. 4 années au bout desquelles on retiendra finalement de Justice : 3 maxis, quelques remix dont le premier ‘Never Be Alone’ de Simian, l’élément déclencheur du buzz, une récompense pour ce clip et surtout des prestations remarquables et remarquées dans les plus grands clubs du monde entier. Pas grand-chose somme toute en 4 ans…

Il ne restait qu’une chose : un album. Ce dernier sortira (enfin) le 11 juin prochain et s’intitulera ‘†’.

 

Justement, n’en aurait-on pas fait trop autour de ce groupe ? Toute cette attente aura-t-elle été bénéfique ? Avec la sortie imminente de ce premier album, toute l’agitation autour du groupe va-t-elle continuer ou… enfin prendre fin ?

 

‘†’, Une croix, c’est l’appellation de leur premier album qui sortira le 11 juin. Que se cache t-il dernière ce symbole ? La bombe tant attendue ou l’effondrement d’un buzz ?

Premier élément de réponse sur ToX. Vu la sortie imminente de l'album, les premières critiques ne devraient plus tarder. Autre élément nouveau et au combien important, sur scène, Justice va enfin se prester en Live en non plus avec toujours le même DJ set… Le verdict est proche. En exclusivité, la découverte de l’album pas à pas, morceau par morceau avec ToX.

 

Jusqu'à présent, Justice nous avait habitué à deux visages : le premier, découvert avec le remix ‘Never Be Alone’, est léger, dynamique et résonne résolument pop ; le second est beaucoup plus ‘dur’, on l'a découvert en 2005 avec l’EP ‘Waters Of Nazareth’.

Justice aimait déjà brouiller les pistes.

Et bien, si vous avez connaissance de ces deux visages de Justice, sachez que vous n’allez pas être dépaysé par ‘†’ qui suit cette même logique, une logique de changements et de variété. Peut-être pour plaire au plus grand nombre… peut-être par goût de l’expérimentation et de la surprise… Cependant, si vous ne connaissez de Justice que ‘Never Be Alone’ ou encore ‘D.A.N.C.E.’ le premier single extrait de cet album, vous risquez de bien vite déchanter

 

Première surprise: la pochette. Sombre, sobre, simple et dépouillée de tout artifice. Bien loin du talent graphique auquel les deux petits gars de Justice nous avaient habitué et dont ils avaient déjà pu nous donner un aperçu avec leurs précédentes pochettes, compositions et affiches.

Deuxième surprise: la durée. 46 petites minutes et 12 morceaux seulement…

Troisième surprise, et c'est plutôt un constat : Suite aux premières écoutes et réécoutes de l'album,  les premières impressions sont plus que mitigées et elles laissent place à une énorme déception.

Ce n’était évidemment qu’un premier constat, je comprendrai par la suite que les morceaux nécessitent un certains temps d’adaptation pour dévoiler tout leur potentiel.

 

Justice Dance


 

Découverte de l’album morceau par morceau :

 

1/ Genesis : Une intro bien fade qui résonne très musique de film, à la pseudo Star Wars, avec, pour agrémenter le tout, des sons de pistolets futuristes tout droit sorti d’un jeu vidéo. Premier constat : aucun potentiel dansant. Juste les 40 dernières secondes sortent de lot, avec une ressemblance à Daft Punk… mais 40 secondes, c’est court…

2/ Let There Be Light : Voilà qui s'anime un peu. Un son en concordance avec ce à quoi Justice nous a habitués. Un morceau extrêmement répétitif qui ne révolutionnera pas le genre. A noter que dans les dernières secondes, on y retrouve également la douceur, les mélodies et les résonances de Daft Punk.

3/ D.A.N.C.E. : Premier single extrait de cet album. Un morceau extrêmement différent des deux premiers. Place au côté pop de Justice ainsi qu’au chant dont c’est la première apparition sur cet album et c’est plutôt réussi et sympathique puisque tout le morceau est chanté par une chorale d’enfants. Morceau au potentiel non négligeable pour se trémousser sur le dancefloor. J'adore!

4/ New Jack : Morceau expérimental à souhait et difficilement écoutable… à oublier au plus vite.

5/ Phantom : Enfin un bon morceau, un excellent morceau, un des meilleurs de l’album. Nous ne sommes néanmoins pas en terre inconnue puisque ce morceau figurait déjà sur l’EP de D.A.N.C.E. Rien de nouveau donc mais ne gâchons pas notre plaisir, c'est extrêmement bon!

6/ Phantom Part II : Le morceau commence par les même sonorité que Phantom Part I mais s’en détache très rapidement. Excellent morceau.

7/ Valentine : Une pâle copie du son de Daft Punk, c’est gentil mais mou et sans saveur. Un morceau très calme qui malheureusement ne décollera jamais.

8/ The Party : Décidemment, les morceaux chantés sont très réussis sur cet album. The Party en est une parfaite illustration. Un morceau repris de Uffie, autre groupe de label ‘Ed Banger’. Excellente chanson!

9/ DVNO : Rien de bien emballant.

10/ Stress : Assez horrible, stressant et hardcore mais vu le titre c’est l’effet recherché…

11/ Waters Of Nazareth : Le morceau est le même que celui figurant sur l’EP du même nom, sorti il y a 2 ans, il n’a pas changé mais reste cependant toujours aussi bon et entraînant. Un des meilleurs morceaux de l’album.

12/ One Minute To Midnight : Pour finir l’album, un morceau agréable et qui se laisse écouter ce qui n’est pas le cas de tous les morceaux…

 

Verdict : Une déception, grande ou petite, je ne sais pas. Grande déception après les premières écoutes. Petite déception après quelques journées (de recul).  Un album varié mais trompeur. Non, les Justice ne sont pas les nouveaux Daft Punk Non, ils ne sont pas les

nouveaux justiciers des temps modernes. Non, aucun morceau ne ressemble à leurs tubes ‘Never Be Alone’ ou ‘D.A.N.C.E.’. Non, ce n’est pas une révolution. Non, ce n’est pas l’album à avoir sur sa platine. Non, ce n'est pas le meilleur album électro de ces derniers années.

 

Il faut néanmoins nuancer les choses, l’album est loin d’être mauvais, juste qu'il ne renouvelle en rien le genre… Les quelques perles de l’album ? Phantom et Waters Of Nazareth auxquels vous ajouterez les sympathique D.A.N.C.E. et The Party. Une alternance de morceaux pop et de morceaux plus ‘durs’, plus fermés, plus expérimentaux. L'excellence côtoie l'inécoutable... et si c'était ça qui faisait le charme de Justice.

Au final, on se retrouve avec un bon album, comportant quelques titres géniaux mais qui reste cependant loin de tout le tintamarre et de l'agitation qui ont été faits autour de sa sortie...        

Des morceaux (trop) courts, rarement réellement efficaces et qui nécessitent, pour certains, un petit temps d'adaptation pour être appréciés à leur juste valeur. Par contre pour d'autres titres, c'est vraiment une tâche pénible et je pense que je ne m'y ferai jamais à 'Genesis', 'New Jack', 'DVNO' ou encore à l'horrible 'Stress'.

 

Reste à voir comment Justice va pouvoir se débrouiller avec cet album en live qui remplacera  leurs désormais classiques DJ sets. La réponse, ce sera sur les dancefloors. Pour les belges, ce sera mi-juillet à Dour et fin août au Pukkelpop. Le rendez-vous est pris!

 

Mais pour le moment, le buzz est fini, mon buzz est fini.

A qui le tour ? D’autres prétendants pour la place des 'nouveaux Daft Punk' ?

La place est libre… encore faudrait-il considérer Daft Punk comme mort…

 

Que fait la Justice ? Où sont nos justiciers des temps modernes tant attendus, nos nouveaux super héros?

 

La suite? Dans 4 ans qui sait...

 

Le Clip de D.A.N.C.E. :

 


 

Le Bonus : A vous de le choisir! Vous aimeriez découvrir un morceau de l’album? Faites le savoir dans les commentaires ! Attention, les premiers arrivés seront les premiers servis !  

 

30/04/2007

Sur ma platine : Justice – D.A.N.C.E

Sur ma platine : Justice – D.A.N.C.E

 

Justice, j’en avais déjà parlé sur ToX. Tout d’abord avec leur premier clip, celui de leur premier tube, le désormais trop lassant ‘Never Be Alone’. Mais surtout de leur mémorable prestation lors du Pukkelpop en août 2006. Depuis, ils ont fait leur petit bonhomme de chemin, ont pas mal fait parler d’eux dans les médias, ont pas mal été diffusés sur les ondes,… mais surtout n’ont toujours pas sorti leur premier album tant attendu !

 

Alors histoire de nous faire patienter, ils nous ressortent un single, ‘D.A.N.C.E ‘, accompagné une fois de plus d’un très très grand clip.

C’est tout nouveau, ça vient de sortir et c’est sur ToX !

 

Concernant leur actu, ils seront présents le jeudi 11 mai dans le cadre des Nuits Botanique à Bruxelles en compagnie de leur compatriote français Joakim et des belges de Goose.

Beaucoup plus important, leur présence avec d’autres artistes de leur label Ed Banger au festival de Dour, ce sera le 14 juillet pour une journée de folie.

 

Concernant leur album, on a enfin du concret avec la sortie prévue pour le 11 juin 2007.

Quant au nom de celui-ci, ça risque d’être plus compliqué puisque ce sera  « † », le symbole du groupe.

 

Allez trêve de blabla, place à ce superbe clip et à un petit bonus.

 

Le clip :

 

 

 

Le clip de Never Be Alone :

 

On n’attend plus qu’une chose, la sortie des T-Shirt du clip de D.A.N.C.E. !