23/06/2007

Mon état d’esprit en musique, Raphael et Jeronimo

Kot

Mon état d’esprit du moment ? Un mélange particulier de deux morceaux issus de la scène francophone.

 

Le premier, c’est ‘Petite Annonce’ de Raphael extrait de son premier album ‘Hotel de l’Univers’ paru en 2000 à l’époque où il faisait de la jolie musique, plus rock, avec des textes moins ‘pseudo larmoyant’ et moins ‘cucul’ que maintenant.

 

Raphaël s'amuse à lire les petites annonces publiées par des gens qui cherchent à rencontrer d'autres gens ... L'énumération, sans jugement de valeur, est d'une grande force poétique, témoignant de la solitude des êtres et des rencontres amoureuses appréhendées comme un acte de consommation. Mais "Si ça nous va ...", comme le chante Raphaël, pourquoi pas ? Après tout, c'est l'époque qui veut ça ...

 

La version 2006 du morceau en Live :

 

 

Les Paroles:

 

Petite Annonce

 

Jeune femme sublime
29 ans type mannequin
cherche un homme viril
30 ans enfants acceptés

explosive colombienne
tempérament de feu
cherche un homme joueur
pour un grand voyage à 2

superbe slave
35 ans féminine
dessus comme dessous
cherche homme sensible et doux

bel homme grand standing
bac plus 4
grande classe
cherche femme très ronde
pour relation à 4

si ça nous va

colonel 57 ans
sensible et cultivé
cherche une femelle de 20 ans
départ ivre pour mers du sud

jeune homme actif passif très musclé
cherche mâle d'âge mur
aimant les nouveautés

sublime geisha
splendeur samouraï
lèvres de Malaisie
et douceur du corail

si ça nous va

40 ans dentiste
superbe raffiné
humour forcené
dentition distinguée

très grand couturier
très hauts revenus
responsabilité immense
cherche femme ambitieuse
pour partager standing
pour partager standing

jeune homme doucement
commence à apprendre
qu'on est seul dans cette vie
qu'on est seul dans cette vie

 

Le second morceau, c’est Jeronimo avec ‘Moi je voudrais’ extrait de l’excellent album ‘12h33’ sorti en 2005. Un morceau, ou plutôt un tube, entraînant et entêtant dans lequel on peut y retrouver le même cynisme que dans ‘Petite Annonce’.

Deux regards sur le monde, tout deux excellemment mis en scène dans ces morceaux.

 

Le Clip absolument génial :

 

 

Les Paroles :

 

Moi je voudrais

 

Moi je voudrais des fanfares et des corridas,
Des grands prix de formule1,
Des chasses à court et des vespas.
Moi je voudrais des musées, de la musique,
Des autoroutes à péage et des trains automatiques.
Une télé qui fonctionne, des éléphants et des pandas
Moi je voudrais une reine, moi je voudrais un roi
Et plein d'enfants autour de moi
Et puis aussi un chien, un chat
Que je regarderais grandir avec un coeur rempli de joie

[Refrain]:
Moi je voudrais du football
Des avants-centres et des goals
La plus haute marche du podium,
Les récompenses
Quoi qu'on en pense
Ca aide à oublier ces journées perdues
Où j'fais n'importe quoi

Moi je voudrais un Belge sur la lune pr y planter nos belles couleurs
Un dégradé de gris qui se fâne d'heure en heure
Des défilés de mode, des mannequins sud-américains,
Des films comiques au moins
On rigolerait enfin

[Refrain]

Moi je voudrais
Des cigarettes moins cheres
Pour soulager
La ptite santé
Du porte-monnaie de ma grand-mère
Moi je voudrais de l'alcool au volant
Partout, tout-le-temps,
Par tous les temps
Y aurait peut-être beaucoup moins d'accidents

[Refrain]x2

Où j'fais n'importe quoi (x2)
Je fais n'importe quoi (x2)

 

Quant à moi, jeune homme de 21 ans, je voudrais :

- Savoir faire des grasses matinées et dormir plus tard que 9h30.

- Savoir passer des journées à ne rien faire, rester scotcher devant la télé et ne plus bouger, regarder une saison de Prison Break ou de Heroes en 4 jours (Oui, j’ai beaucoup de retard la dessus)

 - Je voudrais aussi avoir une amoureuse qui ne soit pas alcoolique. Je voudrais sortir avec une fille jolie et superficielle, qui me rendrait moi aussi superficiel, une demoiselle sophistiquée et raffinée qui m’obligerait d’aller au cinéma avec elle quelques fois par mois et avec qui je ferais les mêmes activités bateaux que font les autres couples. Une fille pour qui je serais tout, sans pour autant être moi-même.

- Je voudrais aussi comprendre ce sentiment intéressant qu’est la lâcheté. Je voudrais aussi comprendre la lâcheté de certaines personnes pour avancer dans la rédaction de mon nouveau livre ‘La Société de la Lâcheté’.

- Je voudrais que ToX continue sur sa lancée. Je voudrais continuer à avoir autant de lecteurs, je voudrais que ToX devienne grand.

- Je voudrais vous dire que ces vacances vont faire extrêmement mal. Je voudrais continuer d’avoir des discussions philosophiques avec fiston. Moi je voudrais encore souvent me retrouver sur la tortue (pour ne pas dire la baleine) devant la Jefke, un peu éméché, à discuter et à m’amuser avec mes amis (connus ou inconnus). (Diane 0_o )

 

Rien que ça.

 

Les Bonus :

Raphael - Petite annonce [ToX].mp3

Jeronimo - Moi je voudrais [ToX].mp3

26/05/2007

Cold War Kids

ColdWarKidsBotanique


« Quand j’étais gamin, je considérais que certains groupes m’appartenaient, qu’ils étaient « à moi » et à personne d’autre. Je me sentais trahi quand ils devenaient trop populaires et je me démerdais vite fait pour trouver un autre groupe que personne ne connaissait… »  

Jeff Tweedy, leader de Wilco, Technikart mai 2007

 

Ces derniers jours, les journées se suivent et se ressemblent… Elles se résument à étudier, passer un examen, dormir, étudier, passer un examen, (faire un match de PES), dormir,… Un magnifique cycle, enfin brisé par 4 jours sans examens…

 

4 jours un peu plus tranquilles, ce qui laisse le temps d’écrire quelques billets pour ToX. J’ai toujours une multitude d’idées en tête, de groupes, de découvertes, de versions acoustiques qui n’attendent que vous. Pourtant, toujours cette interrogation : Pourquoi n’avoir jamais parler des Cold War Kids ?

Je les avais bien brièvement mentionné dans mon top de concert en 2006 mais depuis, plus rien…

 

C’est que le groupe et surtout leur statut ont bien changé depuis…

Je les avais découvert avec leurs EP (ils en avaient 3 quand même!), quelques semaines avant leur passage au Botanique en novembre 2006. Ils étaient alors en première partie des Two Gallants et inconnus à l’époque. Quel plaisir  de les découvrir sur scène et surtout de reconnaître les morceaux inconnus que je connaissais :o) Une prestation et un groupe remarquables et sensationnels. Le genre de groupe qu’on aimerait bien garder rien que pour soi… Malheureusement pour moi (heureusement pour eux !), il y a eu quelques fuites ! Et en à peine 2 mois, voilà qu’on parle des Cold War Kids partout ou presque. Dans la foulée, leur premier album ‘robbers & cowards’ sort et est adulé par la critique.

J’étais dépossédé… Et pour enfoncer encore un peu plus le clou, à peine 6 mois après leur prestation devant 200 personnes dans la rotonde, ils sont annoncés au Rock Werchter Festival…

 

Nostalgique, il m’arrive encore de remettre la main sur leur EP et de l’écouter, des souvenirs plein la tête :D

Et comme j’avais l’impression d’être à la fois dépossédé mais aussi victime d’une grande machination… je n’ai jamais rien posté sur Cold War Kids… Pourtant, il y a toujours leur nom qui reste là, qui vous attend sur ma liste des groupes dont je pourrai parler… avec l’idée de faire au plus simple, juste présenter un morceau, ‘We Used To Vacation’ ou ‘Hospital Beds’, quelques explications, le clip, les paroles et on n’en parle plus… mon erreur est réparée…

 

Et pour tout vous dire, je comptais m’y mettre samedi. Seulement voila, nous sommes le vendredi 25 mai, il est 23h33, je suis exténué par ces quelques jours d’examens, il ne me reste plus qu’une chose, récupérer un peu de sommeil… Seulement voilà, j’ai la petite habitude de prendre le premier magasine qui traîne aux alentours de mon lit, histoire de lire quelques pages avant de m’endormir…et ce soir, ça tombe sur un certain ‘Technikart’ (tient tient Justice en couverture). Et à la page 114, je tombe sur l’interview de Wilco pour la sortie de son dernier album… Voila qui devrait faire l’affaire… m’endormir en 5 minutes…

 

Seulement voilà, je tombe sur ce passage très intéressant : « Quand j’étais gamin, je considérais que certains groupes m’appartenaient, qu’ils étaient « à moi » et à personne d’autre. Je me sentais trahi quand ils devenaient trop populaires et je me démerdais vite fait pour trouver un autre groupe que personne ne connaissait… »

 

Et puis merde, je vous présente Cold War Kids ! C’est un groupe super, ils sont géniaux sur scène, leurs morceaux sont originaux et variés, leurs paroles sont censées. La plupart de leurs morceaux sont taillés pour être des tubes en puissance. Vous devez certainement déjà en avoir entendu parler. Dans le cas contraire, c’est avec plaisir que je vous les présente. Il y a quelques semaines, ils étaient présents aux Nuits Botaniques, en tête d’affiche pour une soirée Soldout. Leur prochain passage près de chez nous, ce sera le 30 juin aux Eurockéennes de Belfort le 1er Juillet à Werchter.

 

Le Clip de ‘We Used To Vacation :

 

 

Le Clip de ‘Hang Me Up To Dry’ :

 

 

Quelques explications : Le morceau ‘We Used To Vacation’, c’est l’histoire d’un père alcoolique qui écrit à la première personne. Ça ne parle pas du tout des vacances, c’est plutôt une explication rapide de l’état de sa famille et de sa vie qu’il est en train de détruire…

Ce gars n’essaie pas de nier sa situation, il essaie juste de s’en sortir… Chose pas vraiment évidente…

Sinon j’aime aussi beaucoup le morceau ‘Hospital Beds’ qui est l’histoire de deux hommes, assez âgés, qui partagent une chambre d’hôpital. Ils sont peut être en train de mourir mais ça n’a pas d’importance, ils commencent à se lier d’amitiés.