07/05/2014

En écoute : Molo - The Ghosts Are Dancing

Retour à la musique avec la jolie découverte du jour : le groupe Molo et leur morceau "The Ghosts Are Dancing". C'est d'ailleurs une primeur dans la blogosphère francophone puisque aucun blog n'a encore évoqué ce nouveau groupe fort sympathique. Mais cela ne saurait tarder tant ils sont prometteurs.

molo, the ghosts are dancing, eklektik records

Basé à Londres, Molo est un duo électro minimaliste composé du franco-portugais Marc David (aka Photomatic) et de l'américain Sylvester Meighan (aka Super Class). En 2013, ils réalisent ensemble quelques remix dont le plus connu reste celui de "You & I" de Crystal Fighters. A la fin de l'année, il sortent leur premier single "Hello Goodbye" en faisant cette fois appel à la chanteuse Catarina Moreno pour poser sa voix sur leurs beats.

En 2014, toujours avec Catarina en vocaliste, Molo revient avec un nouveau single, le très planant "The Ghost Are Dancing". Ce morceau est extrait de leur second EP 3 titres "The Ghosts Are Dancing" qui sortira le 19 mai prochain sur l'excellent label français Eklektik Records. Un morceau qui laisse présager le meilleur pour la suite. A suivre et à découvrir de toute urgence !

18/04/2008

Poni Hoax – Antibodies

Poni Hoax


Poni Hoax – Antibodies

 

« Hype for Apes ? »

 

C’est en grande pompe et dans la hype la plus totale que sortait, il y a un an, cross le premier album de Justice. Si ce n’est de la musique de pub et surtout un album qui prend la poussière au fond d’une étagère, que reste t-il aujourd’hui de la galette de ces deux gigolos ?

 

Un an plus tard, qu’y a-t-il d’à la fois hype et croustillant à se mettre sous la dent ?

 

Quels seront les prochains tubes qui nous feront trémousser tout l’été et qui finiront ensuite en fond sonore d’une publicité ?

 

Outre-manche, il y a bien Calvin Harris dont le premier album I Created Disco atteint le sommet de la musique electronico-dansante. Une réussite.

Un peu plus dark, plus puissant et nettement plus recherché, il y a les cinq français de Poni Hoax.

 

Je ne sais pas pourquoi mais dès les premières écoutes, il y a une sorte d’alchimie qui se produit. C’est puissant, original et troublant. Peut-être parce que ça m’évoque une période musicale que je n’ai pas pu connaitre (la cold wave des années 80) ? Ou alors, serait-ce cette voix caverneuse, à chercher du côté de l’outre-tombe (Ian Curtis & Co) ? Ou alors, c’est ce côté electro et ces claviers enjoués ? A moins que ce ne soit justement le mélange parfait de tous ces éléments ! C’est dansant et envoutant. La magie prend rapidement…

 

Et si c’était la hype française des prochains mois…

 

Qui a dit que les français n’étaient bons qu’à faire de la pop-folk gentille ou de l’electro débile ? Après Kim Novak l’année dernière, voici le groupe rock français qui attirera toute mon attention en 2008.

 

Images of Sigrid, le deuxième album des français de Poni Hoax, sortira le 28 avril prochain. C’est une bombe. Ils seront de passage en Belgique le 29 juillet prochain du côté du Recyclart…  

 

« Hé bien, dansez maintenant »

 

Le Clip de Antibodies :

 

 

Pretty Tall Girls en session sur Arte :

 


 


 

28/12/2007

Si je devais retenir deux groupes belges en 2007

Sur papier, 2007 aurait pu être l’année du rock belge. Pourtant, puisqu’il y a toujours un pourtant, cette année belge est loin de m’avoir emballé, ce n’est pas un secret et vous l’aurez sans doute remarqué au travers de mes chroniques.

 

 

2007 aurait pu être l’année où les « pseudos gros calibres » se seraient imposés avec leur nouvel opus. Je pense à des groupes comme mud flow, à Ghinzu ou encore à Girls in Hawaii.

2007 aurait pu être l’année où les révélations se seraient confirmées, The Tellers par exemple avec la sortie de leur premier album.

2007 aurait pu être l’année où certains allaient tenter de percer chez nos voisins français, Malibu Stacy ou Eté 67.

 

Pourtant, malgré un battage médiatique important, on est loin de tout ça et derrière tous ces noms cités, rien de très convainquant en 2007. Des albums repoussés pour Ghinzu, Girls in Hawaii ou Austin Lace. Un album raté pour mud flow. Plus de déception que de surprises du côté du premier album des Tellers.

Le pire dans tout ça, c’est qu’à l’horizon, rien de bien palpitant, de frais ou d’original.

 

Alors, pour faire face à ce manque profond d’intérêt, il reste plusieurs solutions. La première, certainement la plus simple, serait d’oublier le rock belge et de se tourner vers les groupes anglo-saxons. La seconde serait de persister et de partir à la recherche de surprises et de découvertes.

 

Si je devais retenir deux groupes belges en 2007…

 

Ce serait deux groupes que j’ai d’abord eu l’occasion de  découvrir sur scène en 2007, deux groupes qui n’en sont pourtant pas à leur premier essai mais qui réussissent avec leur nouvel opus à m’impressionner, à se laisser écouter et surtout à se démarquer de la marque de fabrique ‘Made in Belgium’.

 

D’un côté, des néerlandophones, Absynthe Minded. De l’autre, des francophones, Superlux. Pas de conflits communautaires en vue. Ils sont belges et chantent tous les deux en anglais mais la comparaison entre les deux s’arrête là.

 

Absynthe Minded


 En 2007, les gantois de Absynthe Minded sortaient leur quatrième album ‘There Is Nothing’. Un album surprenant, varié et intéressant. Il alterne les compos calmes, les morceaux plus jazzy et ceux nettement plus rock. Difficile dans ces conditions de choisir un morceau représentatif de l’album. Qu’importe, je choisis une ballade de fin de cd, ‘Attitude Gratitude’. A retrouver dans les bonus !

 

Dans un style tout à fait différent, Superlux est à mon goût la formation Electro pop la plus efficace en Belgique. Avec la sortie en octobre dernier de ‘Wildness & Trees’, second album du groupe (parmi quelques Ep’s et un album de remix), les liégeois s’affirment, se démarquent et se retrouvent logiquement dans mon classement de fin d’année. Malgré un album quelques peu inégal, le choix d’un morceau parmi celui-ci n’est pourtant pas plus aisé que pour Absynthe Minded. Ce sera ‘Beneath Me’, la piste inaugurale de l’album.

Une plage qui développe pleinement le côté Electro du groupe, une des rares plages aussi sur laquelle on ne retrouve que la voix féminine du groupe. Un morceau pas vraiment représentatif de l’album donc, mais, par contre, représentatif de l’ambiance que le groupe offre scène.

Superlux


 Voilà, c’en est fini pour le tour d’horizon de ce que j’ai le plus apprécié en 2007 en Belgique.

 

A noter qu’un groupe à suivre de très près en 2008 sera Headphone, déjà présenté sur ToX.

 

Le clip de ‘I’ll be alright’ deuxième single extrait de l’album ‘There Is Nothing’ de Absynthe Minded :

 

 

Le clip de ‘Wildless & Trees’, premier single extrait du nouvel album de Superlux :