20/05/2007

Sur ma platine : The Kissaway Trail

Sur ma platine : The Kissaway Trail

 

519wWUcfNHL


 

Hé bien non, cette fois ce ne sera pas un morceau sur ma platine mais tout un album. Ce sont les danois de ‘The Kissaway Trail’ et c’est un de mes albums préférés de ces derniers mois. La révélation ? C’était sur scène, il y a quelques jours. (ICI)

Et ce n'est pas un hasard, je suis revenu de cette excellente soirée avec le précieux Cd dédicacé par le groupe.

 

Le premier élément marquant le splendide artwork de leur album signé Tracy Maurice, déjà (re)connue pour son travail dans le visuel de ‘Funeral’ d’ Arcade Fire… Tiens donc.

Viens ensuite leur label, ‘Bella Union’, gage de qualité, où The Kissaway Trail côtoient des artistes comme Midlake, Laura Veirs ou Explosion in the sky… Pas mal

 

Ils sont vraiment très talentueux et l’influence d’Arcade Fire ne se fait pas sentir seulement dans le visuel de l’album…

 

Un premier morceau ‘Forever Turned Out To Be Too Long’ sous forme d’une intro impressionnante, la même qu’en concert, avec les cinq membres du groupe au micro sous un fond d’orgue et de batterie. Le ton est donné.

2 minutes 31 plus tard, place à ‘Smother + Evil = Hurt’ le premier single extrait de cet album et qui illustre parfaitement l’univers du groupe : puissant et mélodique (et entêtant).Viennent ensuite ‘Tracy’, ‘It’s close up far away’ et ‘ La la song’ et toujours le même constat au rendez vous : c’est entraînant, mélodique, puissant, charmant et extrêmement bien orchestré. Et pourtant, aucun morceau ne se ressemble et ce, même si les refrains repris en chœur occupent à chaque fois une place non négligeable (ainsi que les ‘la la la’).

 

A l’écoute des 11 morceaux et après 41 minutes, on comprend mieux pourquoi ‘Bella Union’ a craqué pour ce groupe danois. Et que ce soit sur cd ou sur scène, sachez qu’il faudra compter sur eux dans le paysage musical des prochains mois, voir des prochaines années.

 

Décidément, les scandinaves n’ont pas fini de nous étonner. Pour notre plus grand plaisir.  

 

A n’en pas douter, un des albums de l’année.

 

Le Clip :

 


 

Les Paroles :

 

Smother + Evil = Hurt

 

It was night and we were spinning
The world stood still
But the time was winning
We still sleep with the light on
Where were you when the light got defeated
A thought less is thought more needed
We needed you most nedded you most
Smother + evil = hur
We stood still and buldings were spinning
Our kisses were lost and always windy
We are history cause history made us
Where were you when life got defeated
A mouth more is a mouth more not needed
Over float will over float comes
Walls climbedus because we became stones
With rampant branches molded identical
Let it remain so it remain so

 

 

 

21/04/2007

Dvd : Adam's Apples

18616333

Dvd : Adam’s Apples

 

Date de sortie : 12 Juillet 2006 

Réalisé par Anders Thomas Jensen

Avec Ulrich Thomsen, Mads Mikkelsen, Nikolaj Lie Kaas

Film allemand, danois. 

Genre : Comédie

Durée : 1h 34min. 

Année de production : 2004

Titre original : Adams æbler

Distribué par EuropaCorp Distribution

 

Résumé :

 

Avec ses rangers, son crâne rasé et sa croix celtique tatouée sur le biceps, Adam affiche clairement ses sympathies. De son côté, Ivan, visage ouvert, chaussettes dans les sandales et col blanc de rigueur, accueille Adam dans sa paroisse. Convaincu de la bonté fondamentale de l'homme, ce pasteur se voue tout entier et tout sourire à sa mission : accueillir d'anciens taulards et oeuvrer à leur réhabilitation.
Mais que peut valoir la foi d'Ivan face à la malveillance faite homme ? Bref, que peut Dieu face au diable ? Grande question, qui s'efface bientôt au profit d'une interrogation tout aussi cruciale : d'Adam ou d'Ivan, qui est le plus dérangé des deux ?

 

L’avis de ToX :

 

Pour passer une jolie soirée en amoureux un vendredi soir, j’avais besoin d’un bon film. Je me suis donc tourné vers l’immense choix de la Médiathèque, du côté du rayon nouveautés… Ce qui m’a attiré vers Adam’s Apples, c’est tout d’abord son affiche que je trouve superbe ; ensuite, c’est ce qui se trouve entre les traditionnels petits lauriers à savoir, les récompenses. Pour celui-ci c’est « Corbeau d’Or, Prix du public, Melies d’Or, BIFF 2006 » Couronnés lors de la précédente édition du Festival du Film Fantastique de Bruxelles donc, un élément de plus qui penche dans la balance. Le dernier, ce sera les critiques des médias qui se trouvent au dos. « Une comédie cinglée sur l’affrontement du bien et du diable […] Drôle et hors des sentiers battus. » « Un film salvateur. » « Un jeu de scène digne de ce que faisait les Monthy Pythons. » « Un feu d’artifice de scènes hallucinantes marquées au sceau de l’humour noir. »

 

Ce film se devait donc d’assurer…

Résultat : Ce fut le cas. Un bon moment de cinéma. Le doublage français est loin d’être convainquant mais qu’importe on s’y habitue. Un film qui côtoie à la fois l’humour et la philosophie… ça ne peut faire de mal à personne. Et puis un peu d’exotisme avec un film danois, ça ne peut pas faire de mal non plus. Il ne reste plus qu’à vous le conseiller vivement !

 

Edit: Samedi matin, 10h50, retour du dvd à la Mediathèque.

Le type qui travaille là-bas: "Il paraît que c'est vraiment un bon film"

"D'office, c'est danois et c'est super original"

"C'est ce que tout le monde me dit!"

"Je vous le conseille vivement"

"Allez je vais me le mettre de côté!"

 

Quoi?! Vous n'avez pas encore vu ce film?!