07/05/2014

En écoute : Molo - The Ghosts Are Dancing

Retour à la musique avec la jolie découverte du jour : le groupe Molo et leur morceau "The Ghosts Are Dancing". C'est d'ailleurs une primeur dans la blogosphère francophone puisque aucun blog n'a encore évoqué ce nouveau groupe fort sympathique. Mais cela ne saurait tarder tant ils sont prometteurs.

molo, the ghosts are dancing, eklektik records

Basé à Londres, Molo est un duo électro minimaliste composé du franco-portugais Marc David (aka Photomatic) et de l'américain Sylvester Meighan (aka Super Class). En 2013, ils réalisent ensemble quelques remix dont le plus connu reste celui de "You & I" de Crystal Fighters. A la fin de l'année, il sortent leur premier single "Hello Goodbye" en faisant cette fois appel à la chanteuse Catarina Moreno pour poser sa voix sur leurs beats.

En 2014, toujours avec Catarina en vocaliste, Molo revient avec un nouveau single, le très planant "The Ghost Are Dancing". Ce morceau est extrait de leur second EP 3 titres "The Ghosts Are Dancing" qui sortira le 19 mai prochain sur l'excellent label français Eklektik Records. Un morceau qui laisse présager le meilleur pour la suite. A suivre et à découvrir de toute urgence !

06/05/2014

Des Lego jouent la finale de la Coupe du Monde : Brésil - Belgique

2014-05-06 15_12_21-Finale de la coupe du monde Lego Belgique-Brésil 2014 - YouTube.jpg

Les Lego et les Diables Rouges ont le vent en poupe. Une petite troupe belge s'est donc amusée à mélanger ces deux univers avec un résultat très surprenant.

L'émission Studio 1 La Tribune diffusée hier soir La Deux a mis un petit coup de projecteur sur une excellente vidéo de 3 minutes. Celle-ci est l’œuvre d'un groupe carnavalesque de Martelange dans la province de Luxembourg nommé Les P'timarans. Sur la musique originale du récent film The LEGO® Movie, ces joyeux lurons déguisés en Lego jouent ce qu'ils imaginent être la future finale de la Coupe du Monde 2014 : Brésil - Belgique.

Lego, foot, finale coupe du monde, Brésil, Belgique, Martelange, Les P'timarans, vidéo

A la 89ème minute de ce match au sommet, alors que les deux équipes sont toujours dos à dos, Marouane Fellaini obtient un pénalty et s'apprête à se faire justice lui-même. Je vous laisse découvrir la suite dans la vidéo ci-dessous.

Espérons que nos Diables Rouges connaitront le même destin que leurs homologues Lego !

Elections : Voter blanc ou voter nul, ce n'est pas donner sa voix à la majorité !

Le dimanche 25 mai prochain, les belges sont invités (sous peine de recevoir une amende) à ne pas faire la grasse mat' et à se rendre aux urnes. Mais à l'approche de chaque nouvelle élection, une légende urbaine refait surface : celle qui laisse penser que ne pas voter, voter blanc ou voter nul, c'est donner sa voix à la majorité .

Vote, éléction, belgique, france, vote blanc, vote nul, absention, majorité, légende, mythe

Heureusement, pour rétablir une bonne fois pour toute la vérité, le blog Ask LaLibre! a publié ce matin un article intéressant sur le sujet : "A qui profite vraiment le vote blanc ?"

"Ne vote pas blanc, tu donnes ta voix à la majorité!" Tout le monde a déjà entendu cette phrase à l'approche des élections. Mais est-elle vraiment correcte?


Chez nos voisins français ou allemands, chaque soirée électorale fait ressortir les fameux chiffres de l'abstention. Une réalité inconnue en Belgique, puisque le droit de vote est obligatoire dans nos contrées. Certains, par conviction ou désintérêt, optent donc pour le vote blanc ou le vote nul (celui où le bulletin de vote sert de support pour une phrase de haine, un petit dessin rigolo, et plus si affinités).

Et ils sont nombreux puisque 5,8 % des bulletins déposé dans les urnes lors des dernières élections fédérales étaient blancs ou nuls. Soit autant de personnes qui, selon le fameux refrain entonné avant chaque scrutin, donneraient indirectement et contre leur gré leur vote à la majorité. Un report de voix qui, selon cette même "croyance populaire", est uniquement valable pour le vote blanc. Mieux vaudrait donc prendre deux secondes pour faire un petit dessin, histoire d'être sûr de ne pas nourrir involontairement les grands partis, en laissant son bulletin vierge pour se prononcer contre le système.

Le vote blanc ne va à personne

La réalité est bien loin de cette idée reçue. Un petit tour sur le site internet belgium.be nous permet d'apprendre que le vote blanc, comme le vote nul, n'est pas comptabilisé lors de la répartition des sièges dans les assemblées fédérales et régionales. "Celui ou celle qui vote blanc ou nul s'incline donc devant ce que les autres électeurs décident ensemble", ajoute le site.

Les votes blancs ne sont donc pas ajoutés à ceux du parti récoltant le plus de voix, comme on l'entend souvent. Mais ce discours récurrent n'est pas sans fondement. En ne remplissant pas son bulletin, l'électeur protestataire offre, indirectement et mathématiquement, un plus grand pourcentage de voix aux partis les plus plébiscités: moins il y a de votes, plus les bulletins dûment complétés ont du poids dans le pourcentage total des voix, et donc dans la répartition des sièges.

Morale de l'histoire: non, votre vote blanc ou nul n'alimentera pas directement le total de voix récoltées par la majorité. Par contre, il donnera plus de poids aux bulletins dûment complétés avant d'être placés dans l'urne. Rester muet ou crier au fou ne sert donc à rien, mis à part à offrir un porte-voix au voisin d'isoloir pour lui permettre de faire entendre sa voix plus fort.

Source : http://ask.blogs.lalibre.be/archive/2014/05/06/a-qui-profite-vraiment-le-vote-blanc-1129729.html

 

Enfin, notez tout de même qu'à la différence du vote blanc, le vote nul n'est plus possible via le vote électronique. Impossible donc de laisser libre cours à votre créativité ou encore d'essayer d'amuser les assesseurs en griffonnant quelques mots ou dessins sur votre bulletin de vote.

vote,élections,belgique,france,vote blanc,vote nul,absention,majorité,légende,mythe