27/06/2007

ToX @ Rock Werchter 29/06

Werchter


ToX @ Rock Werchter 29/06

 

Vendredi 29 Juin. Je filerai un petit jour au Rock Werchter Festival.

 

L’occasion pour moi de faire une petite escapade improvisée (la première de ces vacances) et de retourner pour la troisième fois sur les plaines de Werchter.

 

L’occasion de voir une belle petite panoplie de groupes actuels ainsi que quelques pseudo grosses pointures : Kings of Leons, Kaiser Chiefs, Lily Allen, Bloc Party, Queens of the Stone Age ou encore Arctic Monkeys.

Certes, du déjà vu pour moi et rien de bien nouveau, mais quelques valeurs sûres sur lesquels je pourrai porter un regard d’autant plus critique.

 

L’occasion aussi de tester Werchter sous la pluie et sous une météo qui s’annonce exécrable.

 

Et finalement, l’occasion, en regardant le programme, de constater que la programmation de Werchter est toujours aussi merdique, avec seulement deux scènes, toujours occupées en même temps…Bon ok si ce n’était pas le cas, un énorme troupeau de dizaines de milliers de festivaliers se retrouverait derrière une seule et unique scène mais bon au prix des billets (75€/jour) c’est un peu exagéré. J’aurai par exemple bien voulu voir Bloc Party ET Lily Allen, ce qui sera malheureusement impossible.

 

En attendant dans quelques jours le compte rendu complet sur ToX, voici mon  petit (mais sympathique) programme :

 

Jason Mraz, Enter Shikari, Oi Va Voi, Kings of Leons, 15 minutes de Joan As Police Woman, Bloc Party, 15 minutes de Lily Allen et pour finir en beauté, Queens of the Stone Age. Je ferai l’impasse sur Arctic Monkeys et Pearl Jam puisqu’il y a un retour en train qui m’attend et surtout une grosse journée le 30 Juin.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ! 

23:16 Écrit par ToX dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rock werchter, festival, tox, 29 juin |  Facebook | | |

26/06/2007

ToX @ Dour Festival 2007

dour festival


ToX @ Dour Festival 2007

 

C’est désormais officiel, je couvrirai le Dour Festival 2007.

 

Bon d’accord, il y a le gros inconvénient que… je serais tout seul (Dédicace au passage à mes compagnons festivaliers habituels en vacances en Irlande, en France ou en Espagne). Ce sera néanmoins une belle opportunité de vivre le festival des deux côtés de la barrière, à la fois en tant que spectateur/festivalier et en tant que « professionnel ». Et ça risque de faire très mal puisque mon objectif sera de vous faire partager toutes mes impressions, mes comptes rendus, mes contacts, mes coups de gueule/de cœur en direct du festival. Je ne serais pas si seul que ça pour finir…

 

C’est donc pour moi l’occasion d’inaugurer une nouvelle rubrique sur ToX, « En Direct de Dour ». Comme ce sera plus que certainement mon seul et unique festival du mois de Juillet, je pourrai m’y consacrer entièrement. Je commencerai avant le début du festival, dans quelques semaines, par décortiquer l’excellente affiche de cette année et vous dévoiler mon programme du Dour Festival pour chacun des quatre jours.

 

La suite, comme j’ai commencé à vous le dévoiler, ce sera en direct depuis les pc de l’espace pro du festival : Interviews, analyses, découvertes, comptes-rendus, descriptions, rencontres,… Le tout vu par moi (et mon regard critique). L’avis (forcément subjectif) d’un petit gars de 21 ans, étudiant en sociologie au milieu de la meute de journalistes. Ça pourrait être amusant non ?

 

Mais pour ça, j’aurai besoin de vous et de votre aide. Tout d’abord pour le choix du nom de la rubrique consacrée à Dour. J’ai bien quelques idées : « En Direct de Dour », «  ToX Likes Dour (& Dour Likes ToX) », « ToX et Dour » (là on peut partir sur tous les jeux de mots possibles :p), « Live @ Dour Festival 2007 », « ToX, Dour et tous les autres », « ToX, Dour & Everyone we know », « Dour 2007, ça va faire très mal »…

Ensuite, si vous avez des concepts intéressants, des remarques, des idées de projet,… histoire de créer quelque chose avec vous de vraiment bien en direct de là-bas.

 

Et puis pour vous faire saliver, voici mes opportunités : Le bracelet « pro », le parking VIP/PRO/PRESSE, l’accès à l’espace professionnel et au village presse permettant d’assister aux conférences de presse et d’interviewer certains artistes,…

 

Au plaisir,

 

Tchusss

 

12:05 Écrit par ToX | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : tox, dour festival 2007 |  Facebook | | |

19/06/2007

Sur ma platine : Interpol – The Scale

interpol

Sur ma platine : Interpol – The Scale

 

Avec leur nouvel et troisième album « Our Love To Admire » qui sortira le 9 Juillet, les new-yorkais d’Interpol aiment décidément brouiller les pistes.

Tout d’abord avec le premier single extrait de ce nouvel opus « The Heinrich Maneuver ».

Un morceau qui m’avait laissé dubitatif. Je n’y ai pas retrouvé la profondeur habituelle des morceaux d’Interpol et je n’y voyais aucune évolution dans leur son. Pas de grande surprise, juste une déception.

 

S’ajoutait à cela, il y a quelques mois cette (affreuse) citation : « Nous avons mis des claviers comme jamais. Le synthé sera comme le cinquième membre. Il y a beaucoup plus de textures et de bruits intéressants. Là réside notre progression. » De quoi amplifier mon inquiétude…

 

Et si finalement, Interpol nous réservait une surprise. Un album incroyable, une réelle évolution dans leur sonorité… L’attente était longue, restait à être patient et à attendre de nouveaux extraits, et 20 jours avant la sortie de « Our Love To Admire », c’est chose faite.

 

Et parmi les trois nouveaux morceaux de l’album, j’ai choisi de vous présenter/partager le plus surprenant : « The Scale ». Cette fois, la surprise est bien au rendez-vous, et quelle surprise ! Mes doutes sont effacés, que dis-je, balayés par l’intensité et la profondeur de ces nouveaux morceaux.

Oui, Interpol a bel et bien évolué. Oui, Interpol va nous surprendre avec ce nouvel album. Oui, Interpol est un grand groupe. Non, on n’y retrouve pas « des claviers comme jamais ».

Et même si l’on retrouve avec plaisir la marque de fabrique des new-yorkais, Interpol nous propose un visage nouveau avec ce morceau.

On est loin des synthés annoncés, avec au contraire, un morceau extrêmement lent et progressif. Un morceau qui plus s’écoute, plus prend de la valeur et de l’intensité.

 

Interpol est de retour et ça risque de faire très mal.

 

 

Les Paroles :

 

The Scale

 

i have a secret for and i
take a rose and hide my face
this is a band, it's life
it comes and goes and there's the breaks
under a molten sky
beyond the row we lie and wait

you think they know us now
wait till the stars come out
you see that
well i made you
and now i take you back
it's too late but too late
i can't be buying all that
i made you
and now i take you back

i saw you sleep in clouds afar
that's all and that's right
i saw you sleep in clouds afar
that's all and that's right

i can't still feel it when you lie
take a rose just to hide my face
if there's something i should know
a secret science where there is no shade

under a molten sky
let the days collide
well i made you
and now i take you back

i saw you sleep in clouds afar
that's all and that's right
i saw you sleep in clouds afar
that's all and that's right