06/04/2008

Nikola Sarcevic – Roll Roll and Flee

Nikola-Sarcevic

Nikola Sarcevic – Roll Roll and Flee

 

« Mieux vaut tard que jamais »

 

Nikola Sarcevic. Une personne normalement constituée n’en a sans doute jamais entendu parler. Nikola Sarcevic, leader de Millencolin, un célèbre groupe punk-rock suédois, qui se lance dans un projet solo…C’est vrai qu’a priori ça pourrait sembler débile et surtout inintéressant. Pourtant…

 

 

Pourtant, sous une épaisse couche de neige, un grattant un peu, derrières des sonorités pop-folk-soft-rock, se cache un album captivant et entrainant. Un album qui, depuis quelques semaines, m’accompagne sur les routes. Curiosité à la base, il s’est très rapidement transformé en onze morceaux savoureux, simples, efficaces, variés et indispensables. Des cuivres à l’harmonica et toujours avec une jolie voix (il va falloir que j’arrête les rimes débiles moi), de l’Amérique à la Suéde, Roll Roll and Flee est un album reposant, jamais énervant qui invite aux balades et aux voyages … quelque chose comme ça en tout cas…

Et puis, comme sa sortie remonte déjà à 2006, ce n’est pas quelques mois de plus qui feront la différence, l’effet reste le même. A découvrir…

 

 

 

 

03/04/2008

Merz – Moi et Mon camion

Merz4

Merz – Moi et Mon camion

 

« Calme, mélancolique & merveilleux »

 

Il y a quelques semaines, c’est dans l’anonymat (quasi) le plus complet qu’est sorti un album de très grande qualité, peut-être même l’album de l’année : Merz … et son camion. Présentation.

 

Parfois déprimant mais tellement joli. Cela faisait quelques mois que je n’avais pas été envouté, à un tel point, par l’entièreté d’un album. Dix titres et quarante-cinq minutes. Merveilleux. C’est souvent dans l’Amour que Merz puise son inspiration. Des chansons d’amour, toujours. Délicates, elles sont souvent émouvantes (Cover Me, Call me), parfois enjouées (Lucky Adam). La plupart du temps, elles sont acoustiques (Moi et mon camion) mais parfois, elles peuvent prendre des allures plus électroniques (Shun). Mais dans tout les cas, ce que nous livre Merz - aka Conrad Lambert – dans cet album est magistral.

 

Un album dont on ne parle et dont on ne parlera que très peu. Un album qui ne se vendra pas comme des petits pains, qui n’atterrira pas dans les rayons des supermarchés. C’est sans doute une bonne raison pour (encore plus) l’apprécier et pour vous jeter dessus. A découvrir de toute urgence. Quant à moi, il me reste à découvrir ses deux albums précédents…

 

Merz sera en concert le samedi 19 avril à la Rotonde du Botanique et deux jours plus tôt à la Flèche d’Or à Paris. C’est certainement, le genre de concert à ne pas manquer…

 

La chronique de Sylvain sur Gonzaï : http://www.gonzai.com/merz-moi-et-mon-camion/

 

Une interview de 12 minutes en VoSt sur Dailymotion, vraiment très intéressante : http://www.dailymotion.com/video/x4e4bs_merz-interview-in-portsmouth_music

 

 

 

08/02/2008

The Dodos – Fools

The Dodos

The Dodos – Fools

 

« Instant Fan »

 

Ça y est, je l’ai enfin trouvé. Voilà qu’il pointe le bout de son nez. Le soleil ? Pas seulement. Plutôt ma révélation, mon coup de foudre de ce début 2008 ! J’ai nommé The Dodos.

 

Matinée de congé, matin ensoleillé, douceur printanière. Je ne sais pas si ce sont les éléments qui se combinent et qui font que dès la première écoute je tombe sous le charme de ce morceau, ou alors si c’est lui qui est réellement extraordinaire. À vous de me le dire.

Sur le net et dans la blogosphère, en ce début d’année, ça buzz pas mal pour Vampire Weekend. Beaucoup ne cachent pas leur entrain et n’hésitent pas à déjà désigner le premier album éponyme de ces américains comme étant l’un des meilleurs de l’année 2008. J’avoue que je ne comprends pas. Comme, pour moi, ils n’ont pas ce petit plus, et comme je n’adhère pas vraiment à leur son, je ne vous en parlerai pas. Pas de Vampire Weekend sur ToX. Par contre, loin des buzz, c’est pour d’autres américains que je suis totalement et directement tombé sous le charme : The Dodos.

 

Coup de foudre ? Coup de Fools ? Léger ? Ephémère ? Difficile de se prononcer. Mais je prends le risque : ils sont extraordinaires et c’est certainement de ce côté qu’on trouvera une des pépites de l’année. En tout cas, c’est ce que les premiers extraits de leur album Visiter me laissent penser.   

 

En 2007, j’avais porté mon dévolu sur Julius Airwaves et Kid Harpoon. Souvenirs, souvenirs.

En 2008, je ne résiste pas à The Dodos.  

Ce duo américain n’en est pourtant pas à ses débuts puisqu’en 2006, ils sortent un premier album Beware of the maniacs, sans vraiment que le succès soit au rendez-vous. Dommage. C’était sans compter leur dextérité… Un peu plus d’un an plus tard, les voici de retour. Fraichement signés chez Frenchkiss Records, leur deuxième opus Visiter est prévu pour le 18 mars (et devrait faire très mal !). Pour nous faire patienter, ils n’ont pas hésité à nous proposer quelques morceaux, ou plutôt quelques perles, histoire de nous mettre l’eau à la bouche. Parmi celles-ci, l’extraordinaire Fools.

 

Je vous invite par la même occasion à découvrir leur site web, particulièrement bien foutu :  http://www.dodosmusic.net/   

 

Enjoy.

 

Le Clip :