10/02/2007

Aaron - Artifical Animals Riding On Neverland

Pg5ba0R0zPwYKDEIGCwlFo_-AjN1f5upPDaRoA

 

Tout a commencé il y a quelques semaines, sur les ondes française, un nouveau tube est lancé : U-Turn (Lilly) de Aaron. Une chanson calme, douce, triste qui fait penser aux bons vieux slows… pour emballer... dans les soirées qui en passent encore…

Cependant, un très beau morceau pop avec du piano, de la guitare acoustique, une jolie voix…tout pour en faire une belle chanson…et un beau slow…

 

Restait tout de même une petite interrogation : Comment cette chanson s'est retrouvée sur les ondes française (Europe 2 pour ne pas la citer) avec le statut de tube, alors que je n'ai jamais entendu parler de cet artiste ailleurs ?

 

La réponse dans le dernier RifRaf lu dans le train hier.

Habituellement, je ne suis que rarement d'accord avec leurs critiques de disque… et ici, surprise, je lis une critique positive dans leurs colonnes  ! Wouaaaaa, en plus d'un morceau qui passe toute les heures sur Europe 2, mais que ce passe-t-il chez RifRaf, me dis je ?!

Dans le même numéro, ils descendent le dernier album de Damien Rice ou de Kaolin et là, couvrent d'éloge l'album de cet artiste Aaron.

 

Je vous retranscris la chronique :

 

Aaron – Artifical Animals Riding On Neverland

 

Le titre de ce premier album répond sous forme d'un acronyme dévoilé au nom du groupe. En fait de groupe, il s'agit d'un duo, français plus précisément. Suite à une rencontre fortuite sui devait mener à une collaboration passagère, Simon Buret et Olivier Coursier ont finalement composé à la maison, à Paris, une vingtaine de chansons en un peu plus d'un an. Aaron était né. Pour ce premier album, ils en ont gardé une grosse douzaine. Le single 'U-Turn (Lili)' apparaissait déjà dans la bande son de film de Philippe Lioret 'Je vais bien, ne t'en fais pas' lequel baptisa l'héroine de son film Lili suite à cette chanson. Il s'est également vu plébiscité par des miliers d'internautes sur Myspace tandis que le clip vidéo attirait également un nombre surprenant de téléchargements sur Youtube. Mail l'important n'est pas là. Il tient dans ce phénomène que ceux à qui la grâce réserve ses faveurs : faire mouche au premier coup. La pop d'Aaron, brillante et extraordinairement mature pour un début va vraisemblablement s'attirer beaucoup d'attention dans les mois à venir. La force mélodique des morceaux n'est pas sans rappeler celle d'Orzark Henry il y a quelques années. Simon Buret chante essentiellement en anglais, une langue où il semble davantage être à l'aise à juger par la désaffection – apparente- de sa langue maternelle ('Le Tunnel d'Or' est la seule chanson en français du disque). Ecoutez en priorité cette reprise du célèbre 'Strange Fruit', d'une intelligence et d'une force qui en disent long. Fort.(et)

 

Surprenante critique de la part de ce chroniqueur, envers un groupe français qui plus est, ce qui n'est pas toujours leur habitude…

Interpellé, je m'empresse de me procurer ce disque. Vais-je enfin être d'accord avec une critique de RifRaf et découvrir un album intelligent, fort, suprenant ? Ou alors…

 

Conclusion en l'écoutant pas mal de fois depuis hier soir : ce ne sera pas pour cette fois que je serais d'accord avec RifRaf… Quoique…

 

J'ai toujours détesté faire des chroniques d'album. Peut-être que  si je me lance avec celui-ci, c'est qu'il n'est finalement pas si mal… Pourtant, tout au long du disque, j'ai cette impression de ressemblance, de similitude, de répétition. A travers les morceaux, mais aussi de part le style musical. Une impression de déjà vu donc… Et surtout, un style musical qui me fait penser à…Damien Rice.

 

J'ai beaucoup aimé le single U-Turn (Lily), qui sort du lot et qui reste la pièce maîtresse de cet album. Un gros coup de cœur aussi pour le morceau Angel Dust, sublime. Le reste, toujours dans le même style, rien qui ne se détache vraiment, même si ce n'est pas du tout désagréable à écouter.

Reste une impression mitigée… Soit cet album a un énorme potentiel, et plus je l'écoute et plus je suis amené à le pense. Soit après une semaine, ce disque en rejoindra d'autres au fond du tiroir à cause son manque d'originalité…

 

A suivre donc…

 

Pour les belges qui, plus que probablement, n'ont pas encore entendu ce morceau : Voici le premier single extrait du premier album d'Aaron, 'Artifical Animals Riding On Neverland' dans les bacs depuis le 29 janvier.

 

 

 
 

Lili,take another walk out of your fake world
please put all the drugs out of your hand
you'll see that you can breath without not back up
so much stuff you got to understand

for every step in any walk
any town of any thaught
i'll be your guide

for every street of any scene
any place you've never been
i'll be your guide

lili,you know there's still a place for people like us
the same blood runs in every hand
you see its not the wings that makes the angel
just have to move the bats out of your head

for every step in any walk
any town of any thaught
i'll be your guide

for every street of any scene
any place you've never been
i'll be your guide

lili,easy as a kiss we'll find an answer
put all your fears back in the shade
don't become a ghost without no colour
cause you're the best paint life ever made

 
 

17/01/2007

Jarvis @ AB 24/01/07

Tout roule pour ToX. Des lecteurs fidèles, des articles qui se suivent, du soutien et un ToX qui pourrait prendre un peu d’ampleur.

Avec tout d’abord mon ami gora, qui devrait prochainement nous pondre un petit article, dans la lignée de ToX bien sûr, et que je me ferais un plaisir de publier. (Voila pour le petit coup de pression).

Et puis aussi avec, il y a quelques jours, l’arrivée sur ToX de une ou deux "manageuses", comme vous le voyez c'est pas encore très clair … Je ne sais pas encore à quoi elles servent ni à quoi elles serviront mais toujours est-il qu’elles portent leurs fruits ! En effet, grâce à l'une d'elle me voici avec une invitation pour un concert supplémentaire, le 24 janvier à l’AB.

 

Voici ce qu'elle m’a dégoté : Jarvis.

 

Héro excentrique de la britpop et chanteur flamboyant de Pulp, JARVIS COCKER avait disparu de la scène et des tabloïds depuis 2002. Aujourd'hui, auteur des textes du triomphal 5:55 de Charlotte Gainsbourg, il revient en force avec un sensationnel album et une série de concerts solo.
Originaire de Sheffield, Jarvis et Pulp, s'imposèrent grâce à leur album 'Different Class' en 1995. 'Common People', 'Disco 2000' et bien d'autres de leurs titres déchaînent l'hystérie en Angleterre et consacrent Pulp comme l'un des plus gros vendeurs de disques des années '90. La force de Pulp n'était pas seulement une musique originale, à la fois sombre et lumineuse, mais aussi et surtout les fabuleux textes de Jarvis pouvant être d'une ironie mordante, parfois cruelle. Le groupe se sépare en 2001 en laissant une discographie riche de 7 albums studios, quelques compils et une empreinte indélébile dans l'histoire de la musique. Jarvis fera bien un bref retour, en 2004, le temps d'une blague electroclash avec Relaxed Muscle comme pour retrouver le plaisir du délire qui avait fini par le quitter avant de signer son retour fracassant de 2006.
Son nouvel album éponyme puissant et raffiné nous offre des titres grandioses qui s'ajoutent à une liste de chefs d'oeuvres déjà bien longue. Désormais, il atteint sans aucune difficulté la classe à part et intemporelle de ses héros, Léonard Cohen, Scott Walker ou Serge Gainsbourg. Sa nouvelle tournée l'emmènera sur la scène de l'Ancienne Belgique le 24 janvier prochain pour un concert sans précédent.

 

C’est super aimable de sa part, Merci à elle!

Le 24 janvier, jour de mon dernier examen, de la musique calme de préférence. Mais bon le truc, puisqu'il y a un truc, c’est que Jarvis Cocker... je connais pas. Son groupe apparemment pseudo-légendaire Pulp, tout aussi inconnu au bataillon… Je me suis donc empressé de me procurer l’album. Résultat : des petites balades pop, voir un tout petit peu rock, c’est sympathique, ça mange pas de pain et ça convient pour une fin d'examen … surtout quand on est invité Voila qui fera une chronique supplémentaire sur ToX.

En attendant, voici le clip de son dernier single Don’t Let Him Waste Your Time. Un clip assez fun qui permet d’avoir une première approche du personnage de Jarvis Cocker. La suite : Dans une semaine à l’AB et sur ToX pour un compte rendu.

 

 

 

 

Autres news de concerts :

 

 L’AB sera rempli pour accueillir mud flow le 28 février. Il devrait y avoir vraiment une chouette ambiance. Pendant ce temps là, ce sera plus tranquille pour moi avec The Album Leaf du côté du Bota.

 

Je vous avais parlé dans un post précédent de Boutik Rock qui aura lieu au Bota du 14 au 17 février et je vous le conseillais d’ailleurs vivement. Et bien l’affiche vient de tomber. Bon pas de quoi chier une pendule mais quelques soirées sympa en perspective, notamment celle du vendredi 16. Pour tous les détails, ça se passe ICI. Avec entre autre, The Tellers, Mineral ou Piano Club.

 

J'en finirais pour aujourd'hui avec le morceau que j'ai écouté en boucle durant la rédaction de cet article, c'est Intervention, extrait du nouvel album de Arcade Fire. C'est imparrable, puissant, somptueux et efficace... C'est en concert le 4 avril aux halles de Scaerbeek, ou plutôt c'était en concert...puisque ce fût sold out en quelques jours seulement... hé oui, j'en connais qui peuvent se mordre les doigts!

 

A bientôt sur ToX!

 

Bien à vous, 

 

 

 

17:03 Écrit par ToX dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jarvis, cocker, ab, 24 janvier, boutik rock, arcade fire |  Facebook | | |

04/01/2007

Coup de Coeur du moment

Aie aie aie… dur dur la vie d’artiste ! J’ai tellement de choses à vous faire partager … mais tellement peu de temps !

Toujours est-il, que j’espère que vous avez survécu à votre réveillon, à ce passage en 2007, aux visites de familles, au premier jour des soldes, et pour les étudiants, à ce blocus et aux premiers examens… En regardant le compteur des visites, pas de doute vous êtes toujours en vie et toujours plus nombreux ! Merci !

 

Tellement de choses  à vous dire, vous faire découvrir… mais période tellement  peu propice  . Mais je ne peux résister à prendre quelques minutes pour vous partager mon coup de cœur musical du moment.

 


dUU9DUh4qppuXndOl6dNe0l42eGtpyAS--XA8Q

 


 

Tout a commencé en lisant le magazine Première de janvier 2007. Dans la rubrique Musique Homeguide, la petite note que voici m'interpelle:

 

     'Après Pi et Requiem for a Dream, l’association Clint Mansell-Darren Aronofsky accouche d’un nouveau classique instantané, continuant à se construire une filmo digne des plus grandes alliances réalisateurs-compositeur tel le tandem Hitchcock et Hermann. Pour illustrer la love-story psychédélique d’Aronofsky, Mansell a une nouvelle fois convoqué les cordes acérées du Kronos Quartet, rejoint par le groupe post-rock Mogwai pour assurer des murs de guitare renversants. Une expérience presque mystique et, indiscutablement, la BO de l’année.'

 

La BO du film The fountain, notée 4 étoiles.

 

En lisant ce petit encadré trois noms ont retenu mon attention : Requiem for a Dream, film marquant sorti il y a 6 ans, Clint Mansell, compositeur de la BO inoubliable de ce même film, et pour finir Mogwai, groupe post-rock écossais dont le dernier album Mr Beast fût un de mes grands coups de cœur de l’année 2006. Tout ça ne pouvait que me donner envie d’aller découvrir la BO de The fountain.

 

Résultat : mon coup de cœur de ce début 2007 ! Une musique envoûtante, apaisante… la même musique qui pouvait vous prendre aux tripes, vous faire planer, vous envoûter dans Requiem for a Dream. Et puis aussi, une musique appropriée au moment… moment d’étude…au calme. Vous vous rappelez de la mélodie principale de Requiem et dont l’air se retrouvé tout au long du cd, mais repris à chaque fois avec une ambiance différente ? Et bien, c’est la même recette pour The fountain ! Pour l’instant, ça tourne en boucle, je suis sous le charme (et apparement pas le seul) et il me tarde de voir le film qui parait tout aussi bien… mais ce sera pour un autre sujet !

 

B00004Y6Q5.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

 

 


 

Bon il est tard, j’ai besoin de sommeil et j’ai pas l’impression que ce topic a été super bien écrit… mais bon retenez l’essentiel : si vous aimez ce genre de musique et d’ambiance alors vous vous devez de découvrir cette BO ! A ce propos, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire ou un mail et je me ferais un plaisir de vous faire découvrir quelques « extraits » de ce disque  !

 

Sinon vous pouvez aussi écouter quelques extraits sur fnacmusic en cliquant ICI 

 

Voila c'est tout pour ce soir! Je tenais juste au passage à remercier cantare pour ses commentaires!

 

Merci à vous et a bientôt sur ToX !