30/01/2007

Le tabac c'est tabou, on en viendra tous à bout

C'est bien connu, ou si vous n’êtes pas au courant je vous l’annonce, j'aime les statistiques. Tous ces chiffres surprenants, j'adore ça et évidemment dès j'en ai sous la main, je me fais un plaisir de vous les partager!

 Commençons par ce petit passage que j'ai retranscrit du Monde du 30 janvier :

 

Un tiers des Français adeptes de la « clope »

 

En quarante ans, la consommation d’alcool a beaucoup baissé, pas celle du tabac. En cause : les femmes. Si, dans la population masculine, la proportion de fumeurs réguliers est passée de 45% dans les années 1960 à 36% en 2006, en revanche, le taux de fumeuses a fait un bond de 10 à 22%. Chez les jeunes, le tabagisme est désormais presque autant répandu chez les filles que chez les garçons.

La France compte 15 millions de fumeurs. Avec 33% des 12-75 ans qui allument une cigarette, ne serait-ce que de temps en temps, elle est dans la moyenne européenne. Le pic tabagique se situe chez les 20-25 ans avec, dans cette tranche d’âge, 48% des adeptes de la « clope ».

 

16:44 Écrit par ToX dans Culture & Société | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

28/01/2007

Psychologie Bush & Cie

Je vais abordé un sujet neuf pour ToX. Au-delà de la nouveauté, c’est l’occasion de rappeler la« ligne éditoriale » de ToX. Mot ambitieux, trop grand ? Peut-être mais c’est important à la fois pour l’article qui suit mais aussi pour le futur de ToX.

 

Le principe de base, c’est le partage et la découverte. Du partage de découvertes, de découvertes musicales mais aussi de news abordées de manière différente ou surprenante.(cfr Le poids du cul ou la brève sur Myspace). C’est aussi le partage de mes concerts, de mes comptes rendu, de mes critiques, de mes avis. Le tout sur un ton très personnel.

 

Le but de ToX n’est nullement la diffusion d’une quelconque idéologie. Juste du partage. Cela peut aussi être celui de l’avis d’une autre personne m’ayant surpris, étonné, choqué, ému, touché ou frappé. Le partage de visions différentes ou inhabituelles des choses. A ce propos,  je tenais donc à vous faire partager un petit texte. C’est extrait du Bulletin Trimestriel N°69 proposé par l’ASBL Maison de la Laïcité de Tournai et c’est écrit par Freddy Kin.

 

Ce texte m’a interpellé mais il n’est pas de mon devoir de le commenter ; je ne ferais par conséquent que le citer.

 

« Psychologie Bush & Cie

 

Saddam Hussein est mort et ne répondra donc plus de tous ses autres crimes commis souvent avec l’appui des Américains après qu’il fallut combattre l’Iran de Khomeyni après que des étudiants islamiques eurent occupé l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran et pris en otages les diplomates américains en poste.

 

Est-ce pour cela qu’il fallait une justice expéditive avec assassinat d’avocats de la défense et rapide sanction de peine de mort très vite appliquée malgré les appels des pays européens ?

 

La psychologie des services américains est vraiment pitoyable. Après une guerre en Irak pour des motifs non fondés de détention d’armes de destruction massive et d’accointance de Saddam avec Al Quaïda, les erreurs allaient se succéder faisant du Raïs non plus un bourreau sanguinaire mais une sorte de héros combattant des forces étrangères, aidant les Palestiniens et, ensuite devenant victime de la barbarie de l’occupant.

 

Son arrestation médiatisée dans un trou à rat et l’examen dentaire d’une sorte de SDF sorti de ses cartons le rendait pitoyable et suscitait la compassion.

 

Le procès de Saddam ensuite où sa conviction, son attitude combative et sa dignité tranchaient avec la fébrilité de juges donnant l’impression de hâter une sanction de peine de mort inscrite à l’avance.

 

La mise à mort enfin qui a pu être filmée et montrer un homme blême mais digne exécuté par des bourreaux cagoulés comme des terroristes coupeurs de tête sous les injures de « dignitaires » du régime mis en place par l’administration Bush.

 

Ainsi, grâce à la fine psychologie Us, un martyr est né qui restera dans l’imaginaire des populations musulmanes.

 

Grâce au petit Bush, Saddam est devenu grand !

 

F Kin »

       

16:03 Écrit par ToX dans Culture & Société | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

14/01/2007

Le poids du cul

Le poids du cul

 

Mais que peut-il bien se cacher sous ce titre un peu étrange ?!?

 

L’occasion d’inaugurer la section Culture & Société, avec une petite news très intéressante qui pour une fois ne parlera pas de musique.

 

Comme vous le savez peut être déjà le format Dvd est (déjà) en fin de carrière...et après quelques années de bons et loyaux services, il passera à la trappe et rejoindra VHS, K7 et autres 33 tours dans le placard…

 

Concernant son successeur, la bataille fait rage entre deux formats : d’une part le Blu-Ray, propriétaire de Sony et d’autre part, le HD-DVD propriétaire de Toshiba. Cette bataille, ayant pour enjeu, je le rappelle puisque qu’il n’est pas des moindres le remplacement du Dvd et donc l’apparition du gagnant dans nos foyers, se trouve au cœur de la guerre entre les consoles de nouvelle génération. En effet, le Blu-Ray de Sony se retrouve dans la PS3 et le HD-DVD lui bénéficie du soutien de Microsoft et de sa XBOX 360.

 

De part et d’autre, il y a des avantages et des inconvénients… mais il faudra bien un jour choisir… et c’est là qu’entre en jeu, un acteur pour le moins surprenant : L’industrie du porno !

 

Oui, on a peut être tendance à l’oublier… quoique… mais le marché du porno occupe une place très importante, et notamment dans la vente de Dvd’s… En tant qu’acteur non négligeable, il a aussi son mot à dire. C’est ce qu’il s’est passé cette semaine, avec à Las Vegas, deux événements « importants » avec d’un coté le congrès Consumer Electronics Show (CES) et de l’autre, le salon de l’industrie pornographique. Avec la conclusion suivante, le HD DVD s’affirmerait comme le standard haute définition pour l’industrie du porno.

 

Ca aurait pu être un événement mineur sauf que… ben non… en regardant d’un peu plus près ou plutôt un peu plus loin, dans les années 80 et 90, un choix important devait aussi être fait : le format de magnétoscope VHS ou son rival de Sony encore une fois, le Betamax. Le premier reçu l’appuie de l’industrie de porno et s’en suit le succès que vous connaissez à la VHS.

 

Alors si l’histoire se répète… le HD DVD deviendra le standard haute définition et ce notamment, grâce à l’appui de l’industrie pornographique.

 

The End

 

Bien à vous,

 

A bientôt sur ToX

 

13:31 Écrit par ToX dans Culture & Société | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | | |