25/11/2007

The New Pornographers @ Botanique

TNP


The New Pornographers @ Botanique

 

Ceux qui s’attendent à des détails d’un show « Pornographique » peuvent (malheureusement ?) arrêter la chronique ici. Ce drôle de nom est juste un clin d’œil à un certain Jimmy Swaggart, un gars qui a décrit la musique comme étant la nouvelle pornographie… La ressemblance s’arrête donc là, pour le moment en tout cas.

La Rotonde est pleine à craquer en ce samedi soir. Un public nombreux et… relativement « vieux », bien plus âgé que d’habitude en tout cas…

 

Alors, The New Pornographers, déjà papy du rock après 10 ans d’existence ? Juste un nom pour attirer les pervers ?

Ce sera plutôt la première hypothèse qui sera retenue…

 

Formé il y à plus de dix ans à Vancouver, The New Pornographers se revendique comme un groupe indépendant. Mené par le compositeur Carl Newman et souvent accompagné par Neko Case, les Canadiens débarquent avec « Challenger », un quatrième opus qui délaisse le son du synthétiseur au profit du piano, des mandolines et des cordes. Leur pop rock influencé tant par le Velvet Underground que par les Flaming Lips accompagne des textes personnels qui racontent des tranches de vie.

 

20h15. A ma grande stupeur, c’est un groupe un peu grisonnant qui monte sur scène. Moi qui m’attendait à voir débarquer une grande troupe de musiciens, je suis un peu déçu de voir qu’il n’y en aura « que » six ce soir. Parmi celui-ci, trois « acteurs » et trois « figurants ». Les acteurs se contentant de jouer, les figurants de figurer. Le début du set est assez catastrophique, des compos sans saveur qui s’enchaînent, un son pas tout à fait au point, un groupe qui se contente de jouer et de ne rien proposer de bien original. Du classique. Alors, je commence déjà à établir des théories du genre « en fait, les New Pornographers, c’est comme le porno c’est sans âme et si c’est mou ça ne prend pas ».

Pourtant sur le set de 1h20, il y a bien quelques morceaux qui font mouche, quatre ou cinq tout au plus, la reprise que le groupe à jouer il y a quelques jours à « Taratata » ou encore les ballades mélodiques sur lesquels c’est le piano et l’incroyable voix de la chanteuse qui l’emportent sur la guitare et la voix trop basse du chanteur.

Malgré tout, globalement ça reste très lisse, sans contacts et sans émotions. En dix ans de carrière, le groupe a acquis en professionnalisme mais a perdu en émotions et en intensité.

Le clou du spectacle sera la montée, ou plutôt le débarquement surprise, sur scène d’un petit gars du premier rang qui rejoindra Carl Newman au micro le temps d’une chanson, sa compagne, elle-aussi au premier rang, filme ce rendez-vous cocasse … C’est l’événement le plus palpitant de ce set, c’est dire l’intensité du spectacle.    

 

En bonus, une jolie photo et une vidéo prisent hier soir par Jean que j’avais rencontré au concert de The National il y a quelques semaines.

 

TNP2


 

Commentaires

Cette chronique m'a fait rire. (et je garderai pour moi quelques commentaires graveleux)

Tu avais ramené beaucoup de monde à ce concert? Tu en attendais quand même beaucoup non?

J'espère que la suite de la soirée a ratrappé cette première partie un peu ratée. T'as dansé touuute la nuit au recyclart? Un compte-rendu est à venir?

Bisous

Écrit par : Cathou | 25/11/2007

Content si cette chronique t'a fait rire!
Non non j'étais juste avec Romain Dupont! :-) C'était pour lui une première dans la Rotonde et il a assez aimé le concert, donc tout va bien.
Disons que j'en attendais beaucoup mais sans connaitre le groupe plus que ça, juste quelques écoutes de leur dernier album... J'aurai du me renseigner un peu plus avant...
La suite de la soirée, incroyable, très bientôt sur ToX. D'ailleurs va falloir que je me dépêche si je veux bien gérer tous mes concerts et leur publication...

Tchussous

Écrit par : ToX | 25/11/2007

Chronique de Fab Rien de tel pour bien commencer la semaine que de lire une autre chronique tout aussi assassine envers la prestation du groupe et d'ainsi se sentir un peu moins seul.

"Accueillis pour leur première bruxelloise dans une Rotonde bien fournie (et hyper-enthousiaste), les New Pornographers m’ont terriblement déçu, et le mot est faible. Alors que ces pages n’avaient eu qu’à se féliciter de l’allégeance pop du supergroupe de Vancouver (et encore plus de ce magnifique concert de Neko Case – absente hier soir - un soir au Witloof Bar), A.C. Newman & co. ont été pris en flagrant délit de malhonnêteté musicale. Car, comment expliquer que des musiciens aussi fins sur disque (et techniquement impeccables en live, ce qui pose encore davantage question) puissent se lâcher dans un gros rock seventies qui tâche, (genre Machiavel qui ferait des reprises de Foreigner) et qui se rêve sur la scène de Wembley? La prochaine édition du concours ‘Toi aussi, tu peux composer le nouveau jingle Classic 21’, ça sera sans moi."

J'aime beaucoup!

http://les-passions-de-fab.skynetblogs.be/post/5258204/the-old-pornographers--version-scato

Écrit par : ToX | 26/11/2007

Ouh là...
J'suis plutôt content de les avoir raté alors...

Écrit par : lyle | 26/11/2007

Personnellement, c'était un de mes meilleurs concert de 2007, et pourtant j'en ai fait enormement.


Une petite video prise à cette occasion:
http://www.youtube.com/watch?v=czy1p-akqPU

Enfin bon, il en faut pour tous les gouts...

Écrit par : pkrs | 03/01/2008

plutot d'accord avec le dernier comment Dsl mais je comprends pas cet acharnement. C'était pas le concert de l'année certes mais même moi qui me suis déplacé de Paris pour l'occasion, qui ai appris que Neko ne serait pas du voyage (terrible désillusion) j'ai trouvé ce concert plus qu'honnête dans une salle magnifique mais peuplée de 100-120 personnes maxi !! Dur dans ces conditions de chauffer la salle et jouer des heures durant, mais j'ai quand même trouvé des qualités indéniables aux chanteurs (assez fantastiques tous les deux), quelques blagues (notamment anti-Françaises) qui m'ont fait rire même moi (oui oui) et pas de 1ere partie mais deux rappels. Un groupe d'une superbe fraicheur, trop rare de nos jours. Claviers et guitares, magnifique.

Écrit par : guillaume | 11/01/2008

Les commentaires sont fermés.