25/10/2007

Beirut – Nantes

Beirut


 

Nobody raise your voices
Just another night in Nantes

 

C’est un de mes coups de cœur de la rentrée : Beirut.

 

Zach Condon, 21 ans, tête pensante de Beirut, s’est accompagné d’un groupe pour la sortie de ‘The Flying Club Cup’ son deuxième album et ce, pour notre plus grand plaisir. Un deuxième album pour lequel, même si il continue à composer pour la plupart des instruments, Zach laisse cette fois place aux nombreux musiciens pour l’enregistrement comme pour la scène… un enregistrement qui a d’ailleurs eu lieu dans l’église canadienne transformée en studio par Arcade Fire… Tiens tiens, nous y voila. A la sortie de cet album, je pourrais encore associer d’autres noms prestigieux  comme celui d’Owen Pallett de Final Fantasy. Voici quelques gages de qualités concernant ‘The Flying Club Cup’.   

 

Malgré son titre anglophone, l’album tout entier est un hommage à la vieille France, aussi bien de part les titre de certains morceaux ‘Nantes’, ‘Cherbourg’, ‘La Banlieue’ ou encore ‘Un dernier verre (pour la route)’ que par les nombreux clins d’œil à l’intérieur-même des compositions comme cet extrait de Bardot issu du film ‘Le Mépris’ de Godart qui vient s’insérer au cœur du morceau ‘Nantes’…

 

‘Nantes’, justement, le morceau que j’ai choisi de vous faire découvrir. Une petite perle à l’image de l’album, sublime et astucieux. Si vous aimez ce morceau, jetez vous sur l’album les yeux fermés. On pourrait qualifier le son de Zach de ‘Pop Orchestra’, des ballades qui nous emmènent dans un univers unique, particulier et surtout reconnaissable entre mille. Il y a là-bas une certaine gaieté, une certaine nostalgie mêlée à un zeste de mélancolie.

 

En plus, ce qui est bien, c’est que La Blogothèque et ses Concerts à emporter sont passés par là début septembre. Ils ont ainsi enregistré l’entièreté de ce nouvel album dans les dispositions propres aux Concerts à emporter, ils proposent tout ça en streaming sur le site officiel de ‘The Flying Club Cup’ et en vente sur support dvd à la fin de leurs concerts européens.

 

Regardez Zach descendre l’escalier d’un pas hésitant, se réveillant, s’étirant à la mesure du morceau qui se déplie au fil des marches. Ecoutez cette chanson qui s’épaissit depuis les ténèbres, d’abord dans un son sourd et lointain, de plus en plus clair, lourd et puissant. Nantes est alors martiale, volontaire, on penserait presque au We came through de Scott Walker. Dans cet escalier gris, Nantes devient viscérale, une impulsion. C’était le premier morceau tourné à New York. On avait fait un premier pas, et quel pas...

 

 

 

 

Pour mon plus grand bonheur, ce n’en est pas encore fini avec Beirut puisque je retrouverai Zach Condon et ses musiciens dans deux semaines au Botanique… Un concert complet depuis quelques temps… Affaire à suivre donc… Et puis, en ces premières journées hivernales, un souffle de fraîcheur et d’originalité ne pourra pas vous faire de mal… Que du contraire…

 

Les Paroles :

 

Nantes

 

Well it's been a long time, long time now
Since I've seen you smile
And I'll gamble away my fright
And I'll gamble away my time

And in a year, a year or so,
This will slip into the sea
But it's been a long time, long time now
Since I've seen you smile

Nobody raise your voices
Just another night in Nantes
Nobody raise your voices
Just another night in Nantes

Well it's been a long time, long time now
Since I've seen you smile
And I'll gamble away my fright
And I'll gamble away my time

And in a year, a year or so,
This will slip into the sea
But it's been a long time, long time now
Since I've seen you smile

 

 

Commentaires

j'aime beaucoup

Écrit par : edmond | 25/10/2007

Une vraie merveille ce disque... Et cette chanson... Quelle chance tu as de le voir sur scène, ça va être énorme!!

Écrit par : erwan | 26/10/2007

Hmmm comment dire? C'est absolument magnifique! Nantes est une petite merveille et me fait souvent pleurer pour ne rien cacher !

Écrit par : Anaëlle | 04/11/2007

Juste un petit problème pour les paroles: "just another night to Nantes" ne conviendrait-il pas mieux ?

Écrit par : Arnaud | 05/11/2007

Superbe musique, décalée dans le temps ça fait un peu vieillot, rien de plus beau !

KeepOnDreamingYourLife

Écrit par : Yohan | 27/12/2007

nantes (beirut) Génial! Et la voix de Zach,magnifique...
Mais c'est sûr que c'est un extrait du "mépris" qu'on entend? Je trouve que ça daterait de plus vieux et je ne reconnais pas Bardot (ni Picolli)

Écrit par : virafon | 29/02/2008

rançais ou anglais Ce zach est il français? Peut être même nantais? ou breton?
merci pour votre réponse

Écrit par : bertrand | 31/03/2008

Beirut is the name of the band of 22-year-old Santa Fe native Zach Condon
source: wiki

Il n'est donc pas français ni anglais. :-)

Écrit par : edmond | 31/03/2008

Américain Salut Bertrand,
Comme l'a dit Edmond, Zach Condon est d'origine américaine. Il a néanmoins très vite quitté son pays natale pour voyager, en Europe. Depuis quelques années, il est installé en France (Paris), un pays dont il est amoureux et dont l'influence se fait beaucoup resentir dans son dernier album. Zach parle aussi quelques mots de français.
Voilà pour ce qui est de compléter les infos d'Edmond et que, apparement, wikipedia ne sait pas!

Écrit par : ToX | 02/04/2008

une superbe découverte J'ai découvert sur youtube et suis fan ! on dirait Malik de 'Papa est en voyage d'affaire', somnanbulant dans un rêve d'Europe avec un combo tzigane..à l'oreille c'est ça, et c'est génial. Et je déménage bientôt à Nantes....!!

Écrit par : Pat | 11/07/2008

Vivant moi-même à Nantes, je trouve cette chanson magnifique! Et cette voix...
C'aurait été marrant qu'ils tournent ce clip à Nantes :)

Écrit par : Juliette | 16/09/2008

je te trouve bien confiant pour énoncer des choses fausses :
les voix du film qu'on entend dans "Nantes" sont celles de simone simon et fernand ledoux dans La Bête Humaine de Renoir, sorti en 1938 ; soit 25 ans avant le Mépris...

Écrit par : elsa | 03/01/2009

Merci, c'est génialissime Merci de m'avoir fait découvrir par solidarité chansonesque ce groupe. J'adore, c'est épatant et tellement bon !


Écrit par : chanaud | 14/02/2009

ce mec est americain

Écrit par : bobby | 10/12/2009

Les commentaires sont fermés.