19/08/2007

Pukkelpop 2007 – Saturday 18, Live Report

Pukkelpop 2007 – Saturday 18, Live Report

 

L’invitation de Toyota au Pukkelpop… Les Grandes Gueules (qui se reconnaîtront) l’auront ouvertes… Comme souvent, elles se seront trompées.

 

Chaque année, pour clôturer la saison des festivals estivaux, c’est la ville de Kiewit à quelques km de Hasselt qui accueille le Pukkelpop.

L’affiche des trois jours de festival était une fois de plus somptueuse… Malheureusement depuis quelques années, les prix du Pukkel n’ont cessé d’augmenter, pour aujourd’hui atteindre 69€ la journée… Le prix des 4 jours de Dour…

Plus de 50 000 personnes pour cette journée de samedi, impressionnant.

 

Pukkelpop


 

C’est Toyota qui m’a invité cette année pour la dernière journée du festival, ce n’est un secret pour personne.

Dans cette optique, je pouvais, nous pouvions (légitimement ?) nous attendre à une démonstration marketing, avec des consignes, voir des obligations, dans la rédaction d’un billet pseudo publicitaire pour la marque. Ce ne fut pas du tout le cas.

 

9h. Avec mon invité/collègue VIP et sa Saxo rouge, l’aventure peut commencer. Le temps est superbe, les éléments semblent être de notre côté. C’est parti pour 215 km de route, direction… Maastricht. Ville néerlandaise célèbre pour son Traité… mais pas que pour ça. Ce sera l’occasion pour moi d’entrer pour la première fois dans un coffee shop, une expérience… surprenante !

 

13h27. Arrivée (en retard) à l’entrée du festival et accueil pour les deux demoiselles de la marque. Direction le stand pour être reçu par le Marketing Manager, un gars super cool, en t-shirt qui nous parlera pendant 10 petites minutes au milieu de la plaine. Quelques rapides propos sur le positionnement de la marque par rapport à l’écologie. C’est tout. On reçoit un sac à dos et un petit questionnaire à remplir. Certains le feront en 2 minutes mais perso j’ai décidé d’y consacrer un peu plus de temps. Juste une (première ?) rencontre sympathique, rien de plus. Désolé pour tous les détracteurs ! :o)

 

A peine 14h et nous sommes déjà libre de profiter du Pukkelpop. Belle surprise puisque ainsi je peux aller rejoindre Albert Hammond Jr sous le Marquee. Je vous avez déjà parlé de lui, c’était ICI, ça m’a donc fait très plaisir de le retrouver pour la première fois en live. Bien sûr les conditions d’un festival ne sont pas toujours le must mais sa prestation me permet de découvrir les morceaux de son album dans un disposition beaucoup plus rock. Les ballades pop de Albert Hammond Jr sont porteuses de beaucoup plus d’énergie, grâce notamment à trois guitares électriques. Quelques dizaines de minutes qui me donneront vraiment envie de le revoir prochainement sur scène, dans une salle cette fois.

 

15h25. Le choix entre The Shins, Booka Shade et 120 Days était loin d’être facile.

Je me suis finalement laissé tenté par l’electro/house des allemands. Le duo Booka Shade était dans une disposition Live impressionnante et ont donné un grand show. Mon coup de cœur de la journée. Quel plaisir de retrouver l’immense Dance Hall du Pukkel. L’endroit, d’après certains dire, qui rassemblent les belles jolies filles de Belgique. Mini-short et lunettes de soleil étaient de rigueur.

Malgré le début d’après-midi et la dernière journée de festival, l’ambiance était bel et bien présente… Une ambiance que je ne trouverai plus vraiment dans la suite de la journée.

Booka Shade, un très grand moment. Je suis conquis et j’ai assisté à mon meilleur concert electro depuis quelques mois. Voila, c’est dit !

 

16h10. Malheureusement pas le temps de s’attarder puisque j’avais rendez-vous avec Kate Nash sous le Château, un petit chapiteau fermé et disposant de nombreuses places assises. Un endroit qui doit être très chouette quand il pleut… mais sous le soleil de ce 18 août, une chaleur étouffante y régnait, ce qui rendait l’atmosphère difficilement vivable. Dommage car j’avais prévu quelques concerts à cet endroit. Mais revenons à Kate Nash, une jeune fille on ne peut plus charmante. C’était son premier passage en Belgique.

Avec sa plus jolie robe rouge à pois blancs, la jeune anglaise passe de sa guitare acoustique au piano où elle excelle. Un batteur, un bassiste et surtout une violoniste l’accompagnent pour le plus bel effet. C’était vraiment sympa, petit, intime. A suivre de très près. J’en reparlerai très prochainement.

 

16h45. Sur la Main Stage, The Streets finissent leur set sur ‘I Love Rock’n’roll’. Le chanteur est déchaîné, pied nu il joue au frisbee sur la scène. Excellente ambiance.

 

Cassius et Armand Van Helden me déçoivent du côté du Dance Hall.

Ozark Henry est quand à lui très calme et reposant.

Les Cocorosie sont particulières.

Spoon est sympathique et plaisant bien que pas vraiment original. Il y manquait un petit quelque chose.

The Sounds me rappellent quelques bons souvenirs d’une excellente soirée au Botanique il y a quelques mois.  

Justice en Live n’est pas si mal, mais la pauvreté de certains morceaux de l’album se fait ressentir dans leur set. Le duo français m’avait plus impressionné l’année passée…

Andy C tentera de nous redonner quelques kilos de courage mais n’y arrivera pas.

L’ambiance tombe peu à peu.

Deux solutions se proposent. Retourner au parking boire quelques bouteilles dans l’espoir de retrouver un dernier souffle. Retourner sagement en voiture et ainsi éviter les embouteillages. C’est la solution sage et responsable qui est choisie !

1h. Je dors. Des souvenirs plein la tête. Une journée chargée et variée. Peu de grosses surprises au niveau des groupes. Booka Shade l’emporte. Kate Nash confirme son potentiel.  

 

Alors oui, peut-être était ce moi qui n’étais pas aux bons endroits, mais je n’ai pas trouvé l’ambiance de ce dernier jour excellentissime. Ou alors, était ce les deux premiers jours tellement biens qu’ils ont épuisé les festivaliers… Je ne sais pas mais pour la première fois au Pukkel, j’ai ressenti le syndrome du dernier jour.

 

Il semblerait bien que ma tournée des Grands Ducs touche à sa fin… :’(

Werchter, Les Ardentes, Dour, Pukkelpop. D’excellents moments, beaucoup de souvenirs.

J’espère remettre ça encore longtemps.

Dans un mois, c’est une nouvelle saison qui commence. Retour à la vie bruxelloise pour de nouvelles aventures.

 

Merci à toutes les gentilles et charmantes personnes qui me soutiennent/m’encouragent/m’accompagnent.    

14:25 Écrit par ToX dans Concerts | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tox, pukkelpop 2007, compte rendu, 18 aout, samedi |  Facebook | | |

Commentaires

t'as oublié de dire que tu m'avais téléphoné aussi

Écrit par : edmond | 19/08/2007

Un jour viendra... Que dirais-tu de voir un des plus beau festival, l’année prochaine ?
Sur l’îles des étudiants en Hongrie..roooo.

Voici mon projet pour l’année 2008…Une semaine complète de foliessss ;)

Écrit par : Marguerite | 20/08/2007

Heu... On devait pas être au même festival... Et Sparta, LCD Soundsystem, White Circle Crime Club, Nine Inch Nails, Sonic Youth...

Écrit par : Camille | 20/09/2007

Hé bien, il semblerait que ce soit la journée des gens charmants sur ToX.
En effet, Sparta, LCD Soundsystem, White Circle Crime Club, Nine Inch Nails, Sonic Youth...
Et? Je suis ravi que tu ais eu l'occasion d'admirer ces groupes en live............................

Écrit par : ToX | 20/09/2007

Les commentaires sont fermés.