14/07/2007

Dour Festival 2007 : Bright Eyes / Goose

dour festival

 

Dour Festival 2007 : Bright Eyes / Goose

 

23h. Après leur dernier album ‘Cascada’ sorti il y a à peine quelques semaines, j’avais hâte de découvrir ce que les américains de ‘Bright Eyes’ avaient dans le ventre. Je suis tout d’abord ébloui par leur disposition scénique. Le groupe est entièrement habillé en blanc, entouré de fleurs et accompagné d’un orchestre. Belle surprise.

La deuxième surprise viendra de l’écran géant disposé derrière le groupe, animé en temps réel  par un gars de l’équipe. On peut y découvrir des montages sublimes et amusants, des mélanges de couleurs et d’effets, des photos prises quelques minutes avant le concert ou encore des animations de billes ou de boutons. Bluffant.

Niveau musical, le tout manque à mon goût un peu de profondeur et d’émotion, et reste un peu trop ‘professionnel’ et bien calibré. C’est néanmoins un réel plaisir de retrouver les nombreux morceaux de ‘Cascada’, que j’appréciais sur cd, en live.

 

Minuit. Pas de répit, pas le temps de souffler puisque j’avais conseillé à mes amis parisiens  de m’accompagner et de découvrir les belges de ‘Goose’ et leur electro rock survolté. ‘The Last Arena’ se transforme alors en discothèque géante en plein air. Un son énorme qui réunit à la fois wallons, flamands et européens pour une gigantesque fête. Impressionnant pour le son et pour l’ambiance, quoique un peu lassant et manquant de diversité.

 

0h40. Je vais rejoindre les prometteurs et talentueux ‘Simian Disco Mobile’ ainsi que ‘Dave Clark’ mais pour quelques minutes seulement puisque danser tout seul sur de l’electro… j’ai toujours un peu de mal.

 

Je regagne donc le camping et ma tente après les désormais traditionnelles 30 minutes de marche…

 

Une journée de vendredi absolument géniale, marquée par quelques claques musicales accompagnées d’une ambiance réellement exceptionnelle (et très différente du premier jour). Le marathon semble déjà toucher à sa fin avec deux prochaines journées nettement moins chargées. Au programme d’aujourd’hui, ‘The Frames’, ‘Two Gallants’, ‘Girls in Hawaii’, ‘Dropkick Murphys’ et la formidable scène electro de cette journée.

 

Scène surréaliste. Dès 9h en ce samedi matin, je suis pressé de quitter le camping, réveillé par les cris barbares de mes chers compatriotes flamands. Après 45 minutes de marche, je rejoins un vieux café très sympathique sur la place du village. Les 33 cl à 1,6€ s’enchaînent pour rédiger ces quelques notes. A l’intérieur, festivaliers, artistes et VIP côtoient les villageois. Sur la place, à la sortie de la maison communale, des mariés, loin de toute l’agitation du village…   

 

15:15 Écrit par ToX | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Commentaires

bright eyes j'aime bien leur album finalement... (à petites doses)

j'ai regardé goose sur internet! l'ambiance avait l'air chaude voire bouillante quoi ;)

Pour ce qui est des mariés... Faudra que t'enquête sur cette histoire... c'est un couple de gens toujours très liés à dour, qui se sont rencontrés à dour etc etc... et qui se sont donc mariés à dour... je compte sur toi pour nous en dire plus et ravir mon âme cucu! ;)

Écrit par : Catherine | 14/07/2007

NRJ Mais comment fais-tu pour vivre le festival au jour et le jour ET le couvrir en temps réel ! C'est chaud, tu prends de l'Energy drink ??? ;-)

Écrit par : sylvain | 17/07/2007

Mon Secret Hé non mon secret ce n'est pas l'Energy drink, bien que ce soit légal en Belgique.
Mon secret, c'est juste de ne pas me prendre la tête en pensant aux futurs comptes rendu, c'est juste de vivre pleinement le festival et d'ensuite laisser mes impressions. Et puis, je triche un peu puisque je ne reste pas jusqu'au derniers concerts qui finissent à 5h du mat... Vers 1 ou 2h, j'entends déjà l'appel de ma tente et je file dormir.
Ajoutons aussi les quelques bières traditionnels pour survivre dans ce milieu hostile.

Sinon pas d'autres secrets, juste un plaisir

Écrit par : ToX | 17/07/2007

Les commentaires sont fermés.