13/07/2007

Dour festival 2007 : The National / Hot Chip

dour festival

Dour festival 2007 : The National / Hot Chip

 

16h. Collé à la barrière et depuis le premier rang, c’est avec une réelle impatience (de groupie ?) que j’attends de voir pour la première fois en live ‘The National’, mon groupe de l’année 2007.

Et comme souvent dans ces cas là, après tant d’attente et dans un festival, on y ressort un peu déçu.

A mon goût, le son n’allait pas assez fort pour me permettre de ressentir toute la puissance du groupe. Difficile d’apprécier le set à sa juste valeur dans ces conditions…

Ce fut néanmoins un réel plaisir de retrouver sur scène Matt et sa bande de 4 musiciens reprendre la plupart des morceaux de ‘Boxer’ leur dernier album ainsi que 4 classiques de leur répertoire.

Malheureusement, le groupe ne trouve pas vraiment sa place sur une scène principale de festival et ce en plein après-midi. Ce serait un plaisir de découvrir leur puissance, leur émotion et leur rage…en salle. Dommage qu’ils aient fait l’impasse sur la Belgique lors de leur prochaine tournée…

A noter que sur scène, Matt est comme envoûté par sa musique dans laquelle, malgré le fait que ne joue pas d’instruments, il s’implique grandement. Il vit ses textes, la plupart du temps les yeux fermés, de manière impressionnante. Il vit sa musique à un point tel qu’il a fini par totalement détruire son pied de micro en le fracassant sur le sol durant tout le dernier morceau.

Un grand moment… avec un zeste de déception.

 

17h15. De loin et à l’ombre d’une poubelle, Herman Düne est sympathique, juste sympathique.

 

18h15. ‘Hot Chip’

 

Mine de rien, Hot Chip a toujours l’art de se retrouver dans les bons coups et surtout sur les labels un tant soi peu à la mode. Repéré par l’excellent Moshi Moshi, leur premier album Coming On Strong bénéficiera ensuite d’une sortie française sur les très hype Kitsuné. Enfin, les Londoniens ne se priveront pas d’aller signer sur DFA, la structure d’un certain James Murphy (LCD Soundystem), pour la sortie de The Warning. Et avec ce deuxième opus, Hot Chip ne tourne pas autour du pot, prenant clairement la direction du dancefloor avec son electropop à la fraîcheur sans égal, comme en témoignent ces deux imparables singles que sont "Over And Over" et "And I Was A Boy From School". Après le soldout au Botanique en début de saison, les Anglais signent leur grand retour à Dour. Préparez-vous à danser, la machine est lancée…      

 

C’était avec un peu d’appréhension que j’attendais leur prestation sur une grande scène extérieure et en plein jour.

C’est la deuxième fois en moins d’un an que je les voyais et je suis ravi de constater que je suis toujours aussi envoûté par leurs prestations live (mais un peu moins sur cd).

 

Impressionnants, professionnels et épatants.

Cinq artistes, musiciens en puissance, quatre micros et des morceaux sublimes taillés pour le dancefloor.

Ces petits gars sont géniaux, l’ambiance est sublime. Pour le moment, mon coup de cœur du festival. Leur electro est à voir absolument en concert.

Des milliers de drogués (de musique bien sûr), les bras en l’air, sous un soleil de plomb pour acclamer ses vedettes de l’electro pop.

Sur scène, de droite à gauche, on a le petit à lunette, T-shirt bleu et chaîne en or qui s’occupe du synthé, du chant, de la guitare et des percussions. A ses côtés, son pote, un petit gros barbu au chant et derrière sa console. Place ensuite au grand roux, barbu et à lunettes, toujours sa guitare électrique à la main et au chant de temps à autre. A sa gauche, au synthé, un gars bien coiffé, jeans et veste ‘remontante’. Et pour finir, à l’extrême gauche, le geek timide et coincé du cul.

 

Un groupe atypique, polyvalent, varié, sans prises de têtes et surtout UNIQUE.

Une énorme claque.

 

Je fileeeeeeeee. Le programme est encore on ne peut plus alléchant avec ‘The Horrors’, ‘The Rapture’, ‘Clap Your Hands Say Yeah’ ou encore ‘Goose’. Rien que ça.

 

Tchusss

 

PS : Sorry pour la chronique écrite extrêmement vite !

19:40 Écrit par ToX | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | |

Commentaires

hot chip Je les aime <3

Voui voui mais nan, c'est pas mal hein quand t'écris à la va vite ;)

Pour National, effectivement, l'impression que les images donnaient, c'étaient surtout qu'ils n'étaient pas vraiment à leur place. Mais j'ai bien aimé la fin du concert, c'était plein de vraies émotions :)

Allez courage jeune homme!

Écrit par : Cathou | 13/07/2007

Mon Dieu Comme ça sonne ridicule quand je vis mon Dour par procuration... :'( bouuuuh!

Appel à tous d'ailleurs, rien ne me fait plus plaisir que d'avoir 60 secondes des basses d'un concert et des cris de groupies de mes amis sur ma boîte vocale! à bon entendeur... faites donc votre BA du jour... ;;)

Écrit par : Cathou | 13/07/2007

:o) Merci d'être revenu Tommy... ça ne servait pas à grand-chose mais après l'aprem qu'on a eu, ça fait du bien de voir le grand ToX!

Courage pour la suite!

You rock baby!


Bisous.

Écrit par : Catherine | 14/07/2007

Dommage pour The National... Je ne les ai pas encore vu sur scène mais ça va venir: au festival la Route du rock le mois prochain et en novembre en salle à Rennes. L'occasion de comparer la prestation festi/petite salle. J'ai hâte!!!

Écrit par : erwan | 14/07/2007

forcément Un groupe qu'on attend trop déçoit forcément, enfin souvent, il faudrait pouvoir ne rien en attendre, ça n'enlverait rien au plaisir... mieux ça le permettrait enfin d'arriver. Bref et puis jouer à 16h c'est pas top pour The National, même s'ils m'avaient bien plu aux Eurocks il y a quelques années !

Écrit par : sylvain | 17/07/2007

Les commentaires sont fermés.