07/06/2007

The Julius Airwave’s European Street Team

Julius


Salut les amis !

 

Cette première moitié de l’année 2007 fut très riche en découvertes musicales. Parmi celles-ci, il y en a une qui me tient particulièrement à cœur: c’est celle du groupe The Julius Airwave.

 

Ces américains de Jacksonville en Floride viennent de sortir leur deuxième album « The City, The Forest ». J’ai immédiatement été séduit par la variété, la gaieté et les mélodies de cet album, mais aussi par l’univers haut en couleur du groupe.

 

De leur côté, ces petits gars continuent de faire leur petit bonhomme de chemin… en Floride… Et pour couronner une première impression générale excellente, le groupe partage quelques vidéos de leurs concerts. On y retrouve en effet leurs tubes et leur univers génial. Au programme, lâchés de ballons, confettis, leur mascotte le robot, leur ami le hot-dog…

 

De mon côté, je vous ai fait part de ma découverte et de mon coup de cœur (c’était ICI et LA), et j’en ai parlé autour de moi. Succès garanti. Ma sœur, mes colocataires, Vanessa Klak (animatrice de PureFm) tombent rapidement sous le charme.

 

D’où cette idée qui commencent à grandir : Pourquoi pas nous ? Pourquoi nous, petits Européens, n’aurions pas le droit d’avoir un jour The Julius Airwave et leur univerS plein de magie chez nous ? Devant le potentiel « tubesque » de ‘The City, The Forest’, pourquoi pas après tout…

 

L’histoire aurait très bien pu s’arrêter là… Une très jolie découverte, d’un groupe que nous ne ne verrons malheureusement jamais en Europe…

Mais, vous savez très bien que lorsque je sors « L’histoire aurait très bien pu s’arrêter là »… ce n’est pas le cas !

 

Devant l’engouement de Cath, la magie s’opère… et quelle magie !

Des idées, des projets,… et puis, un premier contact avec Lisa, la manager du groupe.

 

Depuis, les choses ont très vite évolué et notre incroyable projet commence à se mettre en place : Créer une street team européenne du groupe Julius Airwave !

 

Julius stage-1


 

Le but ? Faire connaître Julius Airwave en Europe bien sûr. Ensuite, pourquoi pas les faire signer sur un label européen dans le cadre d’une éventuelle tournée européenne. Enfin, on est sur le long terme là mais soyons ambitieux. Notre objectif premier reste de les faire connaître en Europe avec la création de cette street team et on risque d’avoir besoin de vous !

 

Vous aussi, vous êtes tombés sous le charme de l’univers et des morceaux du groupe ? Vous aussi, vous avez envie de tenter une aventure humaine et relationnelle sympa et ambitieuse? Alors n’hésitez plus, lancez vous avec nous dans la création de cette street team.

 

Cette street team a deux visages. Le premier est l’implantation de la team en Belgique. Un noyau dur à Bruxelles où le plupart d’entre nous faisons nos études qui sera chargé de la supervision de la street team, des campagnes d’affichages, de distribution de flyers, d’éventuels contacts,… Bien évidemment, selon votre motivation, cela pourra s’étendre en Belgique et en France. Le but est de parler de Julius Airwave autour de nous.

Le deuxième visage est tourné sur le net. Avec tout d’abord la création du MySpace de la team dont le but est de faire parler du groupe dans toute l’Europe. Alors que vous soyez Français, Anglais, Espagnol, Néerlandais, Allemand ou Danois (et donc même si vous ne comprenez rien au français, ma traductrice se chargera de ça :p) vous pouvez aussi faire parti de la team en diffusant et en soutenant Julius Airwave sur le web. Comment ? En faisant connaître notre MySpace, mais aussi en affichant haut et fort les couleurs du groupe sur le web, que ce soit sur MySpace ou sur des forums, avec par exemple la bannière de la team (que nous devons encore créer uhuh).

 

julius band


Qu’est-ce que vous y gagnez ? Qu’est-ce qui vous y perdez plutôt ? Une aventure humaine, que ce soit un top ou un flop qui ne vous coûtera rien du tout. Au programme que des belles aventures mais aussi des avantages (Cd’s, T-shirt, posters,…)!

 

Alors que ce soit sur le net ou du côté de Bruxelles, n’hésitez pas joignez vous à nous !

 

Si vous avez des idées, des contacts, des avis, des questions, n’hésitez pas non plus.

 

Rendez vous dans les commentaires, sur notre MySpace ou alors par mail : juliusairwave.streetteam@gmail.com

 

Amis, lecteurs, blogeurs, journalistes, radio, label. A vous de jouer! 

 

A très bientôt ! 

 

 

Commentaires

Yeah babyyy bein yeah baby hein quoi!

:)

Écrit par : Cathou | 07/06/2007

street teamer potentiel ? Salut Thomas ! Ah tu es tellement mordu que tu joues les journalistes prosélytes attaché de presse manager d'un groupe !... Pourquoi pas hein. Ce groupe sonne bien. Le morceau en écoute m'a fait penser à du Pulp mélangé, que dis-je secoué par du The Killers : agréable. Et de ce point de vue là c'est sûr qu'ils mériteraient d'être visibles (et écoutables surtout) en Europe, comme le sont d'autres groupes du même tonneau (si tu me permets l'expression). Mais euh avec un nom pareil ils ne pourraient pas se dégoter un partenariat avec les chewing gum Airwaves pour s'offrir des débouchées en Europe ? Ah je fais mon cynique, sorry. Non, sérieux, que pourrais-je faire pour aider à mon niveau cette louable opération ? J'ai ni matière ni envie réelle de poster un article sur eux sur mon site... ni l'enthousiasme assez grand au coeur pour me porter membre de la street team... donc je vais me contenter d'essayer d'en parler autour de moi, promis, voilà, ce sera ma bonne action ;-)
Peace, etcetera
Et a+

Écrit par : sylvain | 07/06/2007

Come on Yeahhh merci Sylvain d'avoir pris la peine de découvrir le groupe sur leur myspace! Tu n'es pas le seul à trouver un petit côté Killers (que je n'entends personnellement pas du tout!). Merci pour le cynisme et pour l'idée de partenariat avec les chewing gum Airwaves (ça se vend encore en Belgique ça?)... mais c'est vrai qu'après ma comparaison entre Emilie Simon et les choristes, tu te devais d'être à la hauteur!

Au pire, si jamais un petit presskit t'intéresse, fais moi signe ;-)

Tchusss

Écrit par : ToX | 07/06/2007

Une émission spéciale de "Noms de Dieux" Une émission spéciale de "Noms de Dieux" vous est d'hors et déjà réservé. Pensez au public cible incroyable que atteindrez grâce à cette émission de par son audience et de par son dynamisme infernal.

Amicalement

Écrit par : Edmond Blattchen | 07/06/2007

Edmont Merci Edmond (pour ne pas dire fiston). C'est fou quand même quand tu écris sous le pseudonyme d'un homme intelligent (?), tu écris presque sans fautes d'orthographes! Félicitations et merci pour la proposition.

Pour la petite histoire, Edmont est le présentateur de l'émission belge "Noms de Dieux", que nous venons de regarder... un rythme incroyable, un débit de paroles effréné, des costumes modernes et des tête à tête philosophiques et théologiques, c'est le programme de l'émission. Le meilleur des somnifères!

Écrit par : ToX | 07/06/2007

Qui est ce "fiston" Qui est ce "fiston" dont vous m'avez si injustement mépris pour? Est ce votre façon d'appeler dieu? Pourriez vous m'en dire un peu plus?
Savez vous, dans mon émission, un concept remarquable est celui de l'appellation du divin. J'en traite intensément durant l'émission, veuillez développer vos pensées je vous prie, je crois que ça intéresse beaucoup de monde.

Amicalement

Écrit par : Edmond Blattchen | 08/06/2007

press-kit Si écoute bien les Killers, ils partagent avec eux un don pour les mélodies super accrocheuses, la voix assez sombre et new wave, et un souffle assez héroïque... ne trouves-tu pas ? Pour ce qui est des chewing-gum Bip ! en Belgique je ne sais pas mais en France ça bat son plein. Ils ont même organisé y'a un an (je crois) un Airwaves festival, donc ils sont assez branchés zik. Sinon c'est quoi le press-kit Julius Airwaves ? Ca peut m'intéresser, bien sûr !

Écrit par : sylvain | 08/06/2007

Dans mes bras Dans mes bras sylvain! Enfin quelqu'un qui est d'accord avec moi pour the killers! Je n'aurai su m'exprimer de meilleure sorte.
Well done

Écrit par : Paul | 08/06/2007

free hugh ! Paul : alors free hugh ;-) pour ce moment de pur compréhension sur les Killers. Je veux dire, ils font du bon boulot, surtout sur le premier disque, qui bétonne sa mère (passe moi l'expression). Après le second, ils ont voulu en faire des U2 direct, et la baudruche s'est dégonflée, ils n'ont tout simplement pas les épaules, le charisme, le vécu... Ils sont encore trop au stade "musique de fans"... et ça, ça ne dure souvent qu'un temps : le temps du premier album. Tu ne trouves pas ?

Écrit par : sylvain | 09/06/2007

faisons le point Thomas : alors faisons le point. Rentrant de soirée, je suis allé écouter plus en profondeur The Julius Airwaves avec ma copine comme je l'avais fait ici avec Cold War Kids. Constat flagrant : ces petits gars-là ont écouté le Different Class de Pulp (le refrain vrillant de synthé de "Appley"), le Definitely Maybe d'Oasis (le chant pub rock de "Finale" dont l'intro illuminée d'arpèges de guitare et de nappes d'orgue et de synthé exulte de son côté la joie rayonnante du dernier Sigur Ros ), le The Bends de Radiohead (le timbre de voix de "Fuur", d'où se dégage progressivement un côté reggae blanc à la Police), le Hot Fuss des Killers ("Glory, Glory") et le Hope and Fears de Keane (la balade emo-kitsch "Nannerl" avec son piano à la Richard Clayderman). A ce stade, on peut aussi faire passer U2 et Coldplay dans le tableau de famille. C'est dire s'il y a du monde avec ces américains (de Floride) terriblement anglophiles. Que c'est la fête. Seul Placebo n'est pas invité. Non, parce qu'ici on n'est new wave, mais pas "goth", pas du genre à s'habiller en noire, pour sigler qu'on a le mal dans la peau. Non ici on positive. On envoie des ballons de couleur. Tout cela se fait dans la simplicité, la naïveté, l'esprit de camaraderie et l'on est donc pris par le fraicheur, cette chance bénie des débutants. Alors peut-être que ça ne durera que le temps de l'été. Mais encore faudrait-il les aider à débarquer en chez nous ces mecs cools comme des boys next door. Parce que pour l'instant ils sont bloquer sur leurs terres. Leurs mélodies accroche-coeurs râtissent large en gardant une certaine classe. Nos radios comme nos coeurs auraient de quoi y prendre pour leur grade. Faire un malheur : un bonheur ?

Écrit par : sylvain | 09/06/2007

the strokes J'ai lu dans une critique us qu'il y avait un côté The Strokes... En ré écoutant, les Strokes, j'dois dire que je comprends la comparaison... bon en même temps hein bon quoi, c'est moi!

Cathou qui file sur le blog de Sylvain parce qu'il y a une interview de la plus poétique de toutes les artistes francophones!!!
*sors en courrant*

Écrit par : Catherine | 09/06/2007

à catherine un côté strokes ? pour moi ce groupe évoque trop new york, un son urbain bien branché sur de vieilles gloires du coin (le Velvet, Télévision...), leurs fringues vintages, la mythologie qu'ils ont laissé, une certaine arrogance, décadence... des choses qui ne me viennent pas du tout à l'esprit quand j'écoute les julius, mais j'y penserai la prochaine fois que je les écouterai ! merci d'aller voir sur mon site... émilie simon, c'est ça ? ;-)

Écrit par : sylvain | 10/06/2007

La première chronique francophone Sur Parlhot, le site de Sylvain de Fesson.
C'est magnifique et c'est ici: http://parlhot.over-blog.com/article-6812425.html

Écrit par : ToX | 18/06/2007

COLD WAR KIDS EN CONCERT mercredi 27 juin a l'Astrolabe Orléans !!!
+ d'infos sur le site

Écrit par : ASTROLABE | 25/06/2007

Astrolabe Mouais bon tu aurais quand meme pu choisir le post consacré à Cold War Kids pour faire ta pub de *****, ou alors me proposer des tickets (Oui oui je perd pas le Nord)

Mmmmh j'ai envie de revoir les Cold War Kids maintenant... mais bon Orléans - Tournai, 370 km... :(

Écrit par : ToX | 25/06/2007

Les commentaires sont fermés.