21/04/2007

La blague du vendredi soir...

sourire.PV__

 


Samedi 21 Avril. 14h55. Réception d’un message qui me réjouit énormément. Nous avons réussi !

 

« Je suis fier de vous annoncer que vous avez fait la meilleure blague de tous les temps dans les kots universitaires, fier d’avoir été la victime de cette blague, fier d’être votre cokoteur »

 

Waw ça rend tout chose… ça fait plaisir… mais cette blague sent la fin… la fin de cette saison, la troisième pour moi, dans les résidences universitaires. Le temps du bilan ? Pas encore tout à fait. L’aventure, toujours l’aventure.

 

Mais ce message mérite peut être une petite explication, non ?

 

Les résidences universitaires sont le vendredi soir généralement des lieux assez désert. En effet, les résidents ont pour la plupart l’habitude de rentrer dans leur brousse natale ou dans leur lointaine contrée. Mais ce vendredi 20 Avril était un peu particulier… Et, nous voila, aux alentours de 20h, après un délicieux repas du chef ToX (viande, patates en cube qui sortent du congélateur et compote), à trois dans cet immense couloir. Pour certains, il pourrait apparaître comme le couloir de la mort ; pour nous, pas du tout… même si il s’y passe quelques fois des choses particulières… Nous régnions donc sur notre domaine, quand tout à coup, m’est venu une idée certes un peu folle, mais totalement géniale, du mois si elle pouvait être mise en œuvre comme elle l’était dans mon esprit.

 

Mise en situation : Notre cokoteur, et surtout ami, du fond du couloir est parti pour toute la soirée fêter un anniversaire dans le centre de Bruxelles. Vu la chaleur, il a probablement laissé sa fenêtre ouverte… L’idée : Entrer par effraction dans son kot et… lui faire une belle surprise, le genre de surprise qu’il ne risque pas d’oublier.

 

Mais qu’est ce qui pourrait vraiment être une belle surprise ? [Réflexion]

 

Pourquoi ne pas refaire toute la disposition et l’aménagement de son kot ? Pourquoi ne pas changer son lit de place, son bureau, son frigo, sa table de nuit, ses étagères ?

 

Et lui, qui rentrera, sobre ou non, aux petites heures de la nuit, et qui se retrouve totalement désorienté devant son espace personnel totalement chamboulé… Cette idée m’emballa grandement.

 

Huit mois que tous ces meubles n’avaient pas bougé d’un poil… Pendant quelques longues minutes, avec ce petit stress de l’effraction, nous nous mettons à la tâche. Nous réfléchissons, levons, disposons… mais ne nettoyons pas. Un résultat à la hauteur de nos attentes. Surprenant. Fier de nous, il ne nous reste plus qu’à sortir par cette même fenêtre. Le coup était réussi… Restait à voir la réaction…Pour certains, elle serait énervée de part l’effraction, pour d’autre, comme moi, elle serait enthousiaste.

 

Jackpot à la vue de ce sms. Que du bonheur. Voilà qui pourrait bien clore cette saison mais non, même si les deux derniers mois qui nous attendent risque d’être remplis de concentrations et de tensions, j’espère (et je suis persuadé) que cette saison et loin d’être terminée… L’aventure, toujours l’aventure.

 

Merci aux quatre participants de cette gigantesque blague et surtout merci à toi d’avoir si bien réagit à celle-ci.

 

Tchusss les macs.    

 

Ps: Je tenais à m'excuser auprès de mes lecteurs qui en ont rien à cirer de ma vie quotidienne et de mes tranches de vie!

 

Commentaires

whéééééééé we made it!

Le frigo dans l'angle c'était trop une bonne idée, je le savais...

Écrit par : fiston | 22/04/2007

Contente d'avoir participé à votre aventure ... oui le frigo dans l'angle était une très bonne idée !!

Écrit par : Charlotte | 25/04/2007

Les commentaires sont fermés.