30/01/2007

L’encre pour imprimante un produit de luxe ?

On continue avec les chiffres surprenants avec un article de Nicolas Blasquez publié dans Le Monde du 30 janvier.

Un plus d’être surprenante, cette info est inhabituelle. Je n’avais en effet encore jamais lu d’articles à ce sujet. Je vous le retranscris donc dans son intégralité.

A vous de jouer maintenant où lors de vos prochaines soirées mondaines, ou pas, vous pourrez épater les invités avec cette question : « Qu’est ce qui coûte 1500€/l et que vous possédez plus que certainement dans votre foyer ? »  

 

L’encre pour imprimante un produit de luxe ?

 

Quel est le produit qui coûte en moyenne plus de 1500 euros le litre ? Un champagne millésimé, un parfum, un médicament miracle ? Non, simplement l’encre pour imprimante. Le prix des cartouches fabriquées par les principaux constructeurs (HP, Epson, Canon et Lexmark) n’en finit plus d’augmenter.

 

Les consommateurs ont l’impression d’une baisse des prix mais, en réalité, c’est la contenance des cartouches qui diminue. Il y a quelques années, la capacité moyenne se situait environ entre 25 et 30 ml. Aujourd’hui, les cartouches renferment entre 10 et 20 ml, certaines marques en proposent même de seulement 5 ml. Rapporté au litre, les tarifs sont impressionnants : de 615 à 3800 euros selon les modèles. Paradoxe : le prix des imprimantes a tellement diminué qu’il est parfois plus économique d’en racheter une que de changer les cartouches vides…

 

« Il faut trois ans pour développer une nouvelle encre et les investissements en recherche et développement s’élèvent à plusieurs centaines de millions de dollars. Calculer le prix au litre n’a pas de sens », se défend un porte parole d’HP.

 

Pour faire des économies, deux alternatives s’offrent aux consommateurs. Tout d’abord, de nombreuses sociétés se sont lancées dans la fabrication et la commercialisation de recharges compatibles avec la plupart des modèles d’imprimante. Ce secteur, qui représente environ 10% du marché, a vu sa progression freinée par les nombreux procès intentés par certaines grandes marques, notamment pour violation de brevet ou de propriété intellectuelle.

 

Alternatives

L’autre solution consiste à faire remplir sa cartouche par des entreprises qui ne fabriquent pas l’encre. Cette activité représente environ 5% des parts de marché dans le secteur des cartouches d’encre. Le leader mondial en la matière, Cartridge World, s’est installé en France en 2003. Cette société australienne a ouvert 85 magasins et en prévoit 30 nouveaux en 2007. « Nous n’utilisons pas une encre universelle mais une palette de plus de 80 encres différentes », indique Lionel Dindijan, directeur général de la marque en France.

 

Inconvénient de ces deux options : les constructeurs considèrent généralement que la garantie de leurs imprimantes ne s’applique qu’aux utilisateurs de leurs cartouches d’encre.   

 

18:30 Écrit par ToX | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : encre, imprimante, prix, alternative |  Facebook | | |

Commentaires

Hum... amazing!

J'ai pas compris la deuxième alternative... C'est quoi ces entreprises: des fabricantes d'encre uniquement? Je ne suis pas :)

Bisous.

Écrit par : Cath | 30/01/2007

Les commentaires sont fermés.