14/04/2014

Deux nouvelles oeuvres de Banksy dévoilées

Banksy, le plus populaire mais également le plus mystérieux des artistes street art, a encore frappé.

Tout d'abord, l'une de ses œuvres (supposée) vient d'être découverte dans une rue de Cheltenham, une petite ville du comté de Gloucerstershire en Grande-Bretagne. Comme à son habitude, pour réaliser son graffiti, l'artiste britannique s'est inspiré du décor existant (une cabine téléphonique et une parabole) sur lequel il est venu greffer ses créations.

banksy nsa.jpg

On y voit trois agents secrets déployer leurs appareils pour mettre la cabine téléphonique sous écoute. Ce graffiti s'inscrit dans le contexte de l'affaire Snowden et des écoutes de la NSA. Pour la petite histoire, et ce n'est pas anodin, la ville de Cheltenham abrite le siège du GCHQ, le service de renseignements électronique du gouvernement britannique.

La seconde œuvre a été postée par l'artiste lui-même sur son site Internet. A l'heure actuelle, on ne connait pas le lieu où elle se trouve, mais certains éléments laissent penser qu'elle se trouve également en Grande-Bretagne. Les blogueurs street-art l'ont d'ores et déjà surnommé "Mobile Lovers" en référence à ces amoureux qui consultent leurs smartphones au lieu de s'embrasser.

Banksy 2.jpg

 

Banksy.jpg

A quelques jours de Pâques, ces deux nouvelles créations dévoilées quasi-simultanément lancent-elles le coup d'envoi d'une nouvelle chasse aux œuvres de la part de Banksy ? Réponse dans les prochains jours !

Microsoft lance une Xbox One PSG Edition Limitée

Alors que la sortie officielle de la Xbox One en Belgique est attendue pour septembre 2014, nos voisins français sont nettement plus gâtés par Microsoft. En effet, l'enseigne Micromania vient de dévoiler une édition ultra limitée spéciale Paris-Saint-Germain de sa nouvelle console.

microsoft,xbox one,psg,paris-saint-germain,collector,limitée,micromania

Le pack Xbox One PSG comporte la console, son pad et sa kinect, mais aussi 3 stickers aux couleurs du PSG pour personnaliser la console, un abonnement à PSG TV pour la saison 2014-2015 et un maillot officiel et collector du club parisien (avec flocage gratuit à la boutique du PSG).

Le tout est disponible en pré-commande chez Micromania au prix de 579,90 €. Les premières livraisons sont prévues pour le 7 mai.

Le géant américain avait déjà collaboré avec le club parisien en choisissant Zlatan Ibrahimovic comme ambassadeur officiel de la Xbox One en France. Le joueur avait ainsi pu bénéficier d'une édition collector de la Xbox One dédicacée et personnalisée pour être offre à chaque joueur du Paris-Saint-Germain.

 

10/04/2014

Une fausse mouche dans les urinoirs pour aider les mecs à pisser droit

Mardi 8 avril 2014. Brussels Airport. En partance pour Genève, je décide d'aller me soulager dans les toilettes de l'aéroport. Comme chaque mec qui se respecte, mon regard est d'abord attiré pour l'affiche placardée juste devant mes yeux. Comme celles-ci n'ont jamais grand intérêt et qu'il faut bien s'occuper, c'est tout naturellement que mon regard se dirige vers le bas. Et là, surprise, je découvre un insecte au fond de l'urinoir. En une fraction de seconde, mon super instinct masculin me dit : "Il faut que tu dégommes cette bête avec ton jet hyper puissant". Malheureusement, rien n'y fait, il m'est impossible de l'anéantir.  Quelques secondes plus tard, je me rends compte avoir été victime de ce qu'on appelle dans les sciences du comportement : le phénomène de nudging.

mouche, urinoir, nudge, nudging, comportement, psychologie, influence,

En plus, j'étais au courant. J'avais entendu parler de cette astuce qui consiste à graver une mouche dans la porcelaine de certains urinoirs avec comme seul et unique but d'attirer l'attention des messiers et de les aider à pisser droit en visant cette mouche. Sur ce coup-là, mon instinct a été plus fort que moi, preuve s'il en fallait une que ce procédé est hyper efficace.

Selon une étude américaine réalisée à la fin des années 90, les gravures de mouche au fond des urinoirs réduisent les débordements et les éclaboussures de 80 %. Un bête petit dessin qui permet de réduire considérablement les dépenses relatives au nettoyage.

Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autre de ce qu'on appelle "le nudge", de l'anglais to nudge : pousser du coude, amener quelqu'un à faire quelque chose. Une théorie qui est en passe de devenir un véritable phénomène de société. Il s'agit d'un ensemble de pratiques destinées à influencer notre comportement en se basant sur des phénomènes de prise de décision. Mais alors qu'on croit ces décisions rationnelles, elles sont influencées par des "biais cognitifs". Les résultats sont prouvés, mais si pour certains il s'agit d'une technique efficace pour améliorer nos comportements, pour d'autres, il s'agit d'une forme de manipulation de la société.

Un autre application par exemple est la disposition des plats dans les cantines scolaires. Tout en gardant le même choix d'aliments, quelques changements dans la disposition permettent que les élèves consomment jusqu'à 25 % d'aliments équilibrés en plus. Ces coups de pouce pour influencer des comportements ont également pu prouver leur efficacité dans l'adoption de comportements responsables envers l'environnement. En informant des foyers du nombre de leurs voisins qui prennent part au recyclage des ordures, on a pu constater un augmentation de 19 % du nombre de participants. Même chose dans les hôtels, lorsqu'on indique le nombre de clients qui réutilisent leurs serviettes, plus de clients font la même chose. Évidemment, pour influencer les comportements les valeurs initialement données aux utilisateurs peuvent être tronquées et gonflées.

Le cas de la mouche au fond de l'urinoir était plutôt sympathique, mais attention aux dérives, en creusant un peu, on constate que les comportements humains peuvent aisément être influençables et influencés.

07/04/2014

GP F1 de Bahreïn 2014 : Crash Maldonado Gutierrez, la photo de l'AFP

F1

Il y a quelques jours, je m’apprêtais à prendre la plume pour écrire une chronique du genre : La F1, l'inspecteur Derrick des temps modernes. Je m'explique. Fan de F1 depuis ma plus tendre enfance, cela fait plus de 20 ans que je ne loupe quasiment aucun grand prix. Mais depuis le début de cette saison 2014, avec l'arrivée de nouvelles règles et le manque de spectacle, je me dis qu'il est temps de mettre un terme à cette passion. Mais chaque dimanche de course, je me fais quand même avoir et je me retrouve devant ma télé à m'infliger un non spectacle on ne peut plus soporifique, digne d'un épisode de l'inspecteur Derrick. C'est complétement irrationnel, mais c'est comme ça...

Et puis, de temps à autre, il y a des éclairs de spectacle. Des manœuvres ou des incidents qui procurent au téléspectateur fan de sport automobile le frisson tant recherché. Hier soir à Bahreïn, c'est Pastor Maldonado qui a créé ce moment là. Dans une très mauvaise manœuvre de dépassement, le pilote Lotus harponne littéralement Esteban Gutierrez (Sauber).

Marwan Naamani, photographe à l'AFP, était là au bon endroit et surtout au bon moment pour immortaliser cet accident. En découvrant cette photo cet après-midi, je l'ai tweetée en l'accompagnant d'un petit commentaire. 110 retweets plus tard, je me suis dit que finalement je devais le faire cette chronique sur la F1 ! :-)

Car finalement, aussi chiant que ça puisse être la plupart du temps, c'est pour des moments comme celui-là que je regarde et que je continuerai de regarder la F1.

 

21:04 Écrit par ToX dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afp, f1, bahreïn, 2014, crash, photo, foto, maldonado, gutierrez |  Facebook | | |

Simcraft : Quand Minecraft s'invite dans le générique des Simpson

simcraft,simpson,simpsons,minecraft,générique

A ma droite, Les Simpson. Dessin animé (ou série télévisée d'animation) culte créé par Matt Groening et diffusée depuis 1989. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le générique est devenu presque aussi culte que la série. Et pour cause : malgré 25 (bientôt 26) saisons et plus de 500 épisodes au compteur, la séquence d'ouverture est à chaque fois différente. En effet, plusieurs éléments se renouvèlent à chaque générique : la phrase écrite par Bart comme punition sur le tableau noir de l'école, le solo joué par Lisa au saxo, le panneau publicitaire juste avant l'école, mais aussi et surtout le célèbre gag du canapé.

A ma gauche, Minecraft. Véritable phénomène geek et vidéoludique, cet énorme bac à sable aux pixels si caractéristiques s'est déjà écoulé à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires dans le monde.

Mélangez les deux phénomènes et vous obtiendrez, non pas un mod Simpson pour Minecraft (cela a déjà été fait par la communauté de fans), mais bien une séquence d'ouverture des Simspon entièrement en mode Minecraft.

simcraft, minecraft, simpson

Simcraft Simspon Minecraft (2).jpg

Voici la vidéo de ce fameux générique extrait de l'épisode "Luca$" diffusé hier soir au Etats-Unis :

 

04/04/2014

JV, le mag qui réinvente la presse jeux vidéo

Entouré à la maison d'une copine geekette, mais aussi et surtout d'une Xbox 360, d'une PS3, d'une Wii U, d'un PC, d'un iPad et d'un smartphone, les occasions de jouer aux jeux vidéo ne manquent pas. Et contrairement à ce que j'aurai pu imaginer il y a quelques années, cette passion pour les jeux vidéo ne fait qu'augmenter...

jv,le mag,magazine,presse,jeux vidéo,game boy,sortons le grand jeu

A côté de ça, que ce soit au format papier ou via mon iPad, des dizaines de revues et de magazines passent chaque mois entre mes mains. Depuis la disparition de titres de qualités comme Joystick ou Joypad, on ne peut pas dire qu'il y ait l'embarras du choix pour suivre l'actualité des jeux vidéo :

- Canard PC : excellent dans le traitement de l'actu, des tests et des dossiers, mais au vu de mes goûts il reste trop orienté PC, imprimé sur un papier de mauvaise qualité, une version iPad plutôt médiocre, et finalement assez cher si on l'achète toutes les deux semaines

- Video Gamer et Jeux Video Magazine (avec quand même une préférence pour le 1er) : Je n'y retrouve pas (ou très peu) de plus-value par rapport au contenu disponible gratuitement sur le net, orienté pour les gamers plus jeunes (posters gratuits et inutiles pour décorer sa chambre), manque de dossiers originaux et d'humour/second degré dans le traitement des sujets, pas assez orienté jeux PC, indé, Steam,...

- Les magazines dédiés à une seule console ou à un seul constructeur : souvent pas assez indépendants et surtout pas pratiques quand on dispose de toutes les consoles et qu'on s'intéresse aux jeux vidéo en général.

Mais ça, c'était avant novembre 2013 et l'arrivée en kiosque de JV Le Magazine. Comme chaque belle rencontre, je me souviens de celle avec JV comme si c'était hier. Il était là chez mon libraire et de loin, sans même l'ouvrir ou le feuilleter, il sentait la nouveauté. Un prix plutôt sympa (3,95 € en France et 5 € en Belgique), une maquette chouette et attractive, mais surtout des sujets de fond et des enquêtes mis en avant plutôt que les traditionnels tests, preview et fausses exclues. Au sommaire du premier numéro désormais collector qui m'a fait craquer : Xbox One et PS4 Comment elles vont changer le jeu vidéo, Enquête Jeux PC : ces clés russes à prix cassés, Rétro GTA : la sale histoire de sa genèse. Toujours sans ouvrir le mag, on pouvait déjà y décelé une touche d'humour avec ce message près de la tranche : "On est en 2013 et ceci est bien un nouveau magazine sur les jeux vidéo".
Pour de nombreux de lecteurs, ce n'est sans doute qu'un détail, mais dès le départ JV a également fait un choix très judicieux à mon goût : un papier épais et de qualité, et une tranche carré. Deux éléments piqués à l'une de mes autres références mensuelles, So Foot.

100 pages, très peu de publicités, une maquette de qualité, des sujets de fond, de l'humour, une équipe de rédacteurs au top, et surtout un magazine consacré au concept jeux vidéo dans son sens le plus large : consoles, PC, tablettes, smartphones, rétro,...

Un mois plus tard, le numéro 2 débarquait en kiosque en reproduisant la même recette gagnante. Au programme, encore une superbe couverture pour illustrer le dossier : Le jeu vidéo tourne-t-il en rond ?

Il ne m'en fallait pas beaucoup plus pour me convaincre. Depuis lors, chaque début de mois depuis 6 mois, je me livre au même rituel : vérifier tous les jours en librairie si le nouveau JV est arrivé (avec l'énorme avantage que les covers sont tellement spécifiques et originales que la vérification peut être effectuée sans même entrer dans la librairie !). Parfois, comme c'était le cas en mars, l'attente peut sembler longue entre la sortie du mag en France et son arrivée en Belgique. Mais en avril, on a été plutôt gâtés puisqu'il était disponible dès ce 3 avril. 

Comme pour So Foot, avec JV beaucoup de choses se jouent déjà rien que dans la couverture. Et pour le mois d'avril, toujours comme So Foot, la couverture de JV est exceptionnelle : un vert flashy sur lequel vient se poser une énorme Game Boy. Et puis comme d'hab, il ne faudra même pas ouvrir le mag pour deviner qu'il sera excellent, notamment grâce aux dossiers "Game Boy, les 25 ans d'une icône" et "Sexe, drogue et Pokémon : quand la censure frappe".

jv,le mag,magazine,presse,jeux vidéo,game boy,sortons le grand jeu

Bref, en seulement 6 numéros, JV Le mag a réussi le pari complétement fou et improbable de s'imposer comme une référence en matière de presse vidéo ludique. Ces petits gars loin d'être inexpérimentés ont tout compris et font vraiment un boulot incroyable. Alors si vous êtes intéressés de près ou de loin par l'univers des jeux vidéo, que vous avez passé l'âge de lire Jeux Vidéo Magazine ou Video Gamer, soutenez JV et filez chez votre libraire demander le numéro d'avril.

De ma petite Belgique, je ne retiendrai qu'un défaut de taille : le prix de l'abonnement annuel fixé à 55 € (contre 36 € en France et 60 € aux USA).

03/04/2014

Mistaken For Strangers : le docu rock sur The National

En 2007, à l'occasion de la sortie de leur album "Boxer", je déclarais pour la première fois sur la toile ma flamme pour le groupe The National. A l'époque, on pouvait encore les croiser tranquillement en plein aprèm sur la plaine du festival de Dour, ou encore dans une Ancienne Belgique qui n'affichait même pas complet. Sept ans plus tard, malgré leur succès populaire et planétaire, je reste fidèle et un grand amateur de The National.

C'était donc avec une grande impatience que j'attendais la sortie de "Mistaken For Strangers, un an en tournée avec le groupe de mon frère", un documentaire réalisé par Tom Berninger, le frère de Matt Berninger leader charismatique de The National.

mfs-poster-huge.jpg

Tom, c'est la version XXL et 9 ans plus jeune de Matt, à quelques détails près comme la classe, le charisme et a priori le talent en moins. C'est surtout un petit gars un peu perdu qui a du mal à vivre dans l'ombre de son frère. En 2010, Matt lui fait une fleur et l'engage comme roadie pour accompagner le groupe en Europe lors de son "High Violet tour". Mais Tom a une toute autre idée en tête : tourner un documentaire sur le groupe de son frère. "Mistaken For Strangers" nous entraîne donc pendant 1 an dans les coulisses du groupe, mais sous un regard pour le moins particulier, celui de Tom Berninger. 

2014-04-03 16_04_26-Greenshot.jpg

Paris, Londres, Cracovie, les dates européennes s'enchaînent. Mais Tom ne semble ni être à l'aise avec son rôle de roadie, ni avec celui de réalisateur. Cela donne droit à quelques questions décalées et mémorables que sans doute aucun journaliste n'aurait osé poser au groupe : à Matt "A quel point penses-tu être célèbre ?", aux autres membres du groupes "Où vois-tu The National dans 50 ans ?", "Que fais-tu avec ton portefeuille et ta carte d'identité quand tu joues ?", "Quel type et quelle quantité de drogues consommes-tu ?",...

Mais au fil de jours, Tom se rend rapidement compte que la seule raison pour laquelle il est présent est qu'il est le frère de Matt. Alors que les membres du groupe sont dans le stress de leur tournée et de leurs prestations,  Tom consomme pas mal d'alcool et de nombreuses tensions apparaissent.

La seconde partie du documentaire est plus introspective. Le groupe est de retour aux Etats-Unis et Tom s'interroge sur ses relations avec son frère.

2014-04-03 16_32_19-Greenshot.jpg

Le documentaire est agrémenté de nombreux morceaux et passages live du groupe pendant sa tournée.

"Mistaken For Strangers" est un excellent documentaire rock qui ravira tous les amateurs de The National qui pourront découvrir une autre facette des membres du groupe. Mais les autres ne doivent pas pour autant passer leur chemin, l'approche, le sujet et le contexte du documentaire méritent également le coup d’œil !

Reste qu'à l'heure actuelle, le documentaire est uniquement disponible aux Etats-Unis et il faudra au moins attendre l'été 2014 avant de le voir débarquer en Europe.

En attendant, vous pouvez toujours vous rabattre sur le bande-annonce (ou sur les plateformes illégales, mais attention il y a beaucoup de fake) :

Les Nuits Fauves bientôt en Belgique (Nuits Botanique & Francofolies de Spa)

En attendant l'arrivée de contenu rédactionnel de qualité (si si on y croit !), je vous propose un petit interlude musical avec le groupe qui accompagne mes trajets et mes aventures depuis plusieurs mois maintenant : Fauve

fauve,nuits fauves,paroles,botanique,nuits botanique,2014,concert,francofolies spa

Au-delà du buzz qui entoure le groupe, la musique et les textes de Fauve ≠ ont eu un impact immédiat sur moi. Quinze ans après leurs compatriotes de Diabologum (écoutez De la neige en été), j'ai retrouvé dans ce collectif la même fougue et les mêmes textes rageurs. Des textes crus, cruels, tristes et réalistes dans lesquels peut se retrouver toute une génération d'ados et d'adulescents de 15 à 30 ans. Mélange des genres, ce sont des groupes français comme Fauve qui me réconcilient avec la chanson française.

Le titre "Nuits Fauves" figure sur leur premier EP de 6 titres sorti fin 2013. Depuis, leur premier album "Vieux Frères - Partie 1" est également dans les bacs.

Enfin, la tournée marathon de Fauve s'arrêtera à deux reprises en Belgique : le 22 mai au Cirque Royal dans le cadre des Nuits Botanique (concert complet), et le 20 juillet aux Francofolies de Spa

Quant à leur deuxième album studio "Vieux Frères - Partie 2", il est déjà attendu pour la fin 2014.

 

Lire la suite

30/03/2014

[Art Toys] Android Mini Collectible : Ornamental Edition

Android mini collectible

Collectionneur dans l'âme et grand amateur d'art toys, il y a quelques années, je suis tombé sous le charme des Android Mini Collectible. Ces figurines mêlaient mon amour pour le petit bonhomme vert, mascotte d'Android l'OS de Google, et ma passion pour les art toys. Au plus grand malheur d'Aurélie, chaque mois ces petits monstres envahissent un peu plus notre appartement.

Je reviendrai plus tard sur la présentation de ma collection, mais pour le moment, je tenais à votre partager mon dernier achat : l'Android Mini Special - Ornamental Blue.

Il s'agit une édition spéciale et limitée qu'ont réalisé les américains de Dead Zebra à l'occasion de la Noël 2013. Disponibles en bleu et en rouge, les quelques exemplaires avaient rapidement trouvé preneurs. Mais à mon plus grand bonheur, j'ai reçu cette semaine un exemplaire bleu dégoté sur Ebay.

Android Mini Collectible ORNAMENTAL Edition (2).jpg

Fragile, collector et pouvant même faire office de boule de Noël , c'est une très jolie pièce qui vient compléter ma collection !

29/03/2014

ToX is Back !

Je ne sais plus trop ce qu'il m'était passé par la tête ce jour-là, mais le 29 décembre 2006 je me lançais dans l'aventure et j'entrais dans la blogosphère avec mon premier post sur tox.skynetblogs.be

A l'époque, j'avais 20 ans et j'étais étudiant. Twitter, Facebook et YouTube venaient à peine d'éclore. Et la mode était encore aux blogs. Mon projet était encore très vague, mais l'idée était là : à qui le souhaitait, je voulais partager mes goûts, mes découvertes et mes aventures. Par je ne sais quel enchantement, la sauce a rapidement pris. Invitations, concerts, festivals, avant-première,... tout s'est enchaîné très rapidement et j'étais un étudiant/blogueur heureux. Puis la Sabam (l'équivalent de la Sacem en France) est arrivée et a brisé mes rêves et mon projet.

boobees_1920x1080.jpg

Cela correspondait justement avec les derniers mois de mes études universitaires et comme un signe, je me suis dit qu'il était sans doute temps pour moi de mettre un terme à ToX. Ultime consécration et dernière aventure, en mai 2009, j'étais sélectionné comme ambassadeur pour représenter la jeunesse belge au Festival Europavox à Clermont-Ferrand.

Quelques mois plus tard, mon Master de Socio en poche et malgré encore quelques projets en tête (Listen2Fight, La Médiathèque), j'ai commencé à me pencher sur mon entrée dans la vie active. Là encore j'ai eu beaucoup de chance en tombant rapidement sur le job de mes rêves : responsable de la communication pour une petite startup belge active dans le domaine des télécoms. J'ai ainsi passé 4 merveilleuses années à participer au développement d'une petite entreprise. J'y ai acquis de l'expérience, je m'y suis fait des potes et j'ai vécu quelques aventures inoubliables (voyage à Istanbul, Congrès à Barcelone, assister à des matchs de foot comme Chelsea - Arsenal,...). Mais là encore, toutes les bonnes choses ont une fin et il est temps pour moi de tourner la page.

Une nouvelle vie commence pour moi et j'ai décidé de revenir la partager avec vous. Le projet ToX restera toujours aussi fourre-tout et varié. Mon écriture et mes points de vue resteront toujours aussi personnels et subjectifs. Quant au blog et à son design, ils n'ont pas évolué depuis 2006 ! Ce n'est sans doute que temporaire, mais à l'heure actuelle ce côté old school/amateur me convient encore très bien ! Mes centres d'intérêt se sont quant à eux quelque peu déplacés. Déformation professionnelle sans doute. Mon côté geek s'est grandement développé et ma copine, geekette et gameuze à ses heures perdues, ne m'a pas beaucoup aidé pour changer cela. Rien de grave, je vous rassure. C'est juste qu'en plus de la musique, de mes découvertes et de mes aventures, vous aurez droit à quelques aperçus de mon univers geek avec mes consoles, mes figurines, mes achats,...

Enfin bref, tout ça pour vous dire que je suis de retour dans la blogosphère et que j'en suis ravi ! C'est pour moi un retour au source, mais aussi une forme d’exutoire, après avoir écrit pendant 4 ans sur des sujets imposés, voici le retour de la liberté. 

A très très vite sur ToX !

Tchussss

Thomas

09:55 Écrit par ToX dans Tranche de vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |